Publié par Paddythèque

La Monnaie de Paris a choisi de marquer sa réouverture, le 25 octobre, avec Your Name in Lights, l’une des œuvres les plus importantes réalisées récemment par l’artiste de Los Angeles John Baldessari.

 

Conçue comme un compte à rebours, cette œuvre sera présentée, dès le 13 septembre, sur le toit du Palais du Quai de Conti, entre le Pont des Arts et le Pont Neuf. Un panneau lumineux de 30 mètres de long plonge la Monnaie de Paris dans les lumières de Broadway chargeant la Seine du symbole hollywoodien...

Sur le principe du « quart d’heure de célébrité » d’Andy Warhol, cette œuvre invite le public à inscrire son nom, via le site internet www.monnaiedeparis.fr pour le voir scintiller, durant quinze secondes. Dans cette démarche teintée d'ironie, John Baldessari désacralise la solennité du geste artistique, ramenant l'oeuvre d'art à un objet ludique, travaillant avec humour le culte de la personnalité et l’idée de devenir une célébrité.

Pour ce grand événement, l’artiste dessine une médaille en collaboration avec les ateliers de gravure de la Monnaie de Paris.

 

John Baldessari

John Baldessari (né en Californie en 1931) est reconnu comme l’un des pionniers de l’art conceptuel, et est aujourd’hui un des artistes contemporains les plus influents internationalement. Depuis plus de cinquante ans, John Baldessari réalise une oeuvre où le dialogue du cinéma et de la peinture puise tant dans la déconstruction des mythes de l’histoire de l’art que dans la confrontation à la réalité américaine, et tout particulièrement celle de Los Angeles, capitale du cinéma où il réside.

Interrogeant les contradictions d’un monde moderne où la technologie est maîtresse, entre peinture et image, l’artiste ne cesse d’opérer des déplacements et invente les prémisses d’une interactivité en art.

En tant que professeur, il initie au début des années 1970 à CalArts un nouveau type de cours qui aura une longue et mythique postérité : le « Post Studio Art » dont l’idée est « qu’on peut faire de l’art n’importe où, qu’il n’y a plus besoin d’avoir un atelier ni de tenir un pinceau. »

Tout au long de sa carrière, John Baldessari a reçu de nombreux prix et distinctions, notamment le Lion d’Or de la Biennale de Venise en 2009 pour l’ensemble de sa carrière. Il a bénéficié, à ce jour, de plus de 200 expositions personnelles ; ses oeuvres ont été notamment acquises par le MoMA à New York, la Tate Modern à Londres et le Centre Georges Pompidou à Paris. Sa dernière exposition rétrospective a été présentée au Los Angeles County Museum of Art et à la Tate Modern à Londres, retraçant son travail de 1962 à 2010.

 

La ré-ouverture de la Monnaie de Paris

Pendant plusieurs siècles, le bâtiment de la Monnaie de Paris fut le coffre-fort du roi, puis de la République. Depuis toujours fermé au public pour des raisons de sécurité et de confidentialité, la dernière usine en fonctionnement dans Paris va ouvrir ses portes au public le 25 octobre prochain et dévoiler ses métiers, issus de douze siècles d’existence. Au-delà des ateliers, c’est un patrimoine exceptionnel qui est rendu au public : des collections inestimables, de véritables trésors jusqu’ici tenus secrets, un palais, une manufacture royale et un hôtel particulier construit par Jules Hardouin-Mansart.

Dans ce lieu d’exception de plus d’un hectare au bord de la Seine, les visiteurs pourront profiter d’un nouveau lieu de découvertes culturelles, gastronomiques et récréatives. À partir du 25 octobre prochain le public pourra découvrir le restaurant du chef étoilé Guy Savoy et également la programmation culturelle conçue par Chiara Parisi. C’est Paul McCarthy qui est le premier artiste invité des salons du Palais avec son exposition « Chocolate Factory ».

 

Monnaie de Paris

11, quai de Conti - 75006 Paris

www.monnaiedeparis.fr

 

John Baldessari - Monnaie de Paris

Commenter cet article