Publié par Paddythèque

Après une première édition réussie, Le Cube organise la 2ème édition du Prix Cube, un prix international pour la jeune création en art numérique qui met en lumière les démarches les plus emblématiques de l’art actuel.

 

Le Prix Cube récompense une œuvre d’art numérique réalisée par un artiste de moins de 36 ans. Il lance ainsi un signal fort en matière de soutien au développement artistique en attribuant à l’artiste primé une dotation de 10'000 euros.

 

Exposition et événements

Du 26 au 30 novembre, les œuvres des 6 artistes en lice pour le Prix Cube 2014 seront présentées à l’Espace Saint-Sauveur à Issy-les-Moulineaux, un plateau de 600 m2 situé dans une ancienne chapelle du XIXe siècle.

Pour cette 2ème édition, Le Cube propose une programmation spéciale d’événements à l’Espace Saint-Sauveur : tables rondes, performances, ateliers “Découverte de l’art numérique”, visites guidées augmentées… sans oublier, au Cube, un focus autour de la jeune création chinoise dans le cadre du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

Lors de la soirée d’inauguration, le 25 novembre, un jury composé de personnalités des arts, de la culture et de professionnels du numérique, décernera le Prix Cube 2014 à l’une des six œuvres exposées. Celles-ci seront jugées pour leurs qualités artistiques, la maîtrise de leurs discours et les enjeux techniques qu’elles soulèvent.

 

Les 6 artistes en lice

> THERESA SCHUBERT (Allemagne)

Bodymetries - Installation générative et interactive

A travers un dispositif génératif et interactif, Bodymetries propose une cartographie du corps humain adaptée à la morphologie de chacun. En temps réel, le spectateur voit apparaître sur la peau de son bras un organisme vivant qui se développe à partir de ses grains de beauté. S’inspirant des recherches de Marshall McLuhan, cette œuvre interroge le corps en tant que « laboratoire d'expériences ».

 

> NONOTAK (France-Japon)

Daydream v.2 - Installation audiovisuelle

Daydream v.2 est une installation audiovisuelle qui tend à flouter la frontière entre l’espace virtuel et l’espace réel. C’est une exploration de l’espace, du temps et de la matière géométrique et lumineuse. Alternant distorsions, éclats, accélérations et impacts sonores, cette installation plonge le spectateur dans une architecture virtuelle qui se métamorphose au fil du temps. La superposition d’écrans translucides et la symétrie du dispositif créent une perspective hypnotique et immersive.

 

> LIA GIRAUD & ALEXIS DE RAPHÉLIS (France)

Immersion - Installation audiovisuelle vivante

Tel un laboratoire dans lequel le spectateur peut entrer, Immersion est un dispositif autonome qui évolue grâce à des échanges de flux, de captations et de régulations, pour permettre la formation d'une image-vivante. Cette image-vivante, constituée de micro-algues, interagit en temps réel avec la projection d’un film retraçant l’existence d’Hidetosho, un homme dont le destin le mènera à « devenir algue ».

 

> ::VTOL:: (Russie)

Post Code - Installation interactive

Post Code est un dispositif interactif qui transforme les codes-barres de nos objets manufacturés en œuvre d’art abstraite. En scannant n’importe quel emballage disposant d’un code-barres, le visiteur obtient une œuvre « glitch » (esthétique du bug) au format carte postale. L’image et le son produits sont générés en temps réel à partir des chiffres codés. Le code-barres, symbole du consumérisme et de la non communication technologique, devient ici le vecteur d’une communication personnelle.

 

> NILS VÖLKER (Allemagne)

Seventeen - Installation lumineuse générative

Seventeen se donne à voir comme une œuvre vivante qui livrerait son souffle. Composée de dix-sept coussins blancs fabriqués à partir de Tyvek (matériau synthétique non-tissé), l’installation est suspendue au-dessus de la tête des visiteurs. Le mouvement ondulatoire, qui se combine à un subtil dispositif lumineux intégré, crée comme une respiration qui semble guider le visiteur dans sa déambulation contemplative.

 

> STEFAN TIEFENGRABER (Autriche)

User Generated Server Destruction - Installation interactive

Avec User Generated Server Destruction, ce sont les visiteurs qui décident du sort de l’œuvre. En se connectant au site Internet www.ugsd.net, le public peut actionner à distance et en temps réel six marteaux en les laissant tomber lourdement sur un serveur informatique… Serveur qui abrite le site permettant d’actionner les marteaux ! Si le serveur casse, impossible de se connecter au site, et donc, de faire fonctionner l’installation. C’est un jeu masochiste dans lequel l’existence même de l’œuvre dépend du choix du spectateur d’y participer ou non.

 

Pour en savoir plus sur Le Cube : www.lecube.com et le Prix Cube : prixcube.com

 

Prix Cube 2014 - les 6 artistes en lice

Commenter cet article