Publié par Jean-david Boussemaer


- Centre Pompidou (grande salle) : Conférence de Paul AUSTER (20h - gratuit)
? : Peut-on ne pas écrire sur le 11 septembre lorsqu'on est un écrivain new yorkais et qu'on habite Brooklyn, face à l'emplacement des Twin Towers ? Cette journée qui a changé la face du monde, et d'abord celle de l'Amérique, a-t-elle aussi changé l'approche que nous avons de la fiction ? L'auteur de la Trilogie new-yorkaise et de L'Invention de la solitude a construit une œuvre radicalement singulière dans la littérature américaine contemporaine, aux confins de la poésie et du roman policier, du vertige de l'identité et des hasards du récit, d'un Manhattan rêvé et d'un Brooklyn vécu – le quartier de New York où il habite depuis l'adolescence, et auquel il a consacré notamment le film Brooklyn Boogie (écrit avec Wayne Wang) et son récent roman Brooklyn Follies. D'abord nouvelliste et traducteur des avant-gardes françaises (de Mallarmé à Blanchot et Jacques Dupin), il est révélé en 1986 par son roman labyrinthique Cité de verre, avant que ne s'enchaînent les succès mondiaux de Moon Palace,La Musique du hasard, Mr . Vertigo et La Nuit de l'oracle. Il a obtenu le Prix Médicis étranger en 1993 pour Léviathan.
Place Georges Pompidou - 75004 Paris - site - fiche

- Espace culturel Bertin Poirée : Expo de Miyako KAWAKAMI « Vivre à fond, Calligraphies »
Dates expo : du 8 octobre au 13 octobre 2007
8-12 rue Bertin Poirée 75001 Paris - site

- Jeu de Paume (Concorde) : Expo de ULTRALABTM « L'Ile de Paradis TM » (18h-21h - carton)
? : Puisant ses références dans la littérature, l'histoire de l'art ou encore le cinéma, UltralabTM et ses invités conçoivent une œuvre protéiforme imprégnée d'ironie : un vaste et hybride dispositif multimédia qui entraîne les visiteurs dans un Jeu de Paume virtuel reconstruit à la manière d'un terrain de jeu vidéo. Ce parcours organise d'incessants allers et retours entre cette version fictive du lieu et la réalité.
Cette proposition se reflète aussi sur le réseau Internet dans un site fonctionnant comme une machine à répertorier, à documenter, à archiver, et qui sert de laboratoire immatériel à une relance plastique de la notion d'utopie, disséquée de façon à exposer sa fragilité, sa complexité et ses contradictions jusqu'à ses pires dysfonctionnements...
+ Expo de STEICHEN « Une épopée photographique »
? : Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents. Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Dates expos : du 9 octobre au 30 décembre 2007
1, place de la Concorde - 75008 Paris - site

Commenter cet article