Publié par Paddythèque


- Cube : Concert hybride de COCOON (20h30)
? : COCOON présente sa performance We need a volunteer. Cocoon a été élu artiste « Coup de Cœur » des disquaires Fnac  et a été lauréat au « CQFD » des Inrockuptibles.
20, cours Saint Vincent - 92130 Issy-les-Moulineaux - site

ENSBA Rencontre animée par Éve LEMESLE (15h)
? : Eve LEMESLE est en charge des artistes en résidence au Point éphémère, avec les étudiants des Beaux-arts partis en échange qui témoignent de leur expérience.
14, rue Bonaparte - 75006 Paris - site - fiche

- Fondation Cartier : Spectacle « HOX – variation courte et musicale » (21h)
? : Le tromboniste metteur en scène Joachim Latarjet et la comédienne Alexandra Fleischer décloisonnent sans complexe les pratiques de la musique, du texte, de la danse et de l’image, qui se télescopent et se prolongent les unes au travers des autres. Souvent centrés sur les thèmes de la folie, de la compulsion obsessionnelle, du rituel et de la répétition, leurs choix de textes sont portés par une mise en scène insolite et des interprètes franchement hilarants.
261, bd Raspail - 75014 Paris - site - fiche

- Fondation d'entreprise Ricard : Rencontre «
L'art à l'état vif » (19h)
? : Avec Malachi Farrell, artiste, Christine Macel, conservateur au Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou et Catherine Francblin Malachi Farrell crée des machines animées dotées de circuits électroniques combinant la précision des technologies de pointe et l’ingéniosité du Système D. Avec elles, il compose des mises en scène spectaculaires qui plongent le visiteur dans un tohu-bohu de sons et d’images empreint d’une forte charge émotionnelle.
Associant de façon inattendue les procédés du divertissement populaire à un discours critique sur la violence des sociétés ou le pouvoir des médias, il renouvelle la position de l’artiste engagé par l’introduction d’un langage de franc-tireur qui rappelle à la fois la féerie des sculptures de Tinguely et le burlesque d’un Charlie Chaplin. Le titre du débat, L’art à l’état vif, reprend celui d’un ouvrage fameux du philosophe Richard Shusterman qui reconsidère la notion d’art à la lumière des arts populaires et de la culture des mass médias. Christine Macel, conservatrice au Musée national d’art moderne au Centre Georges Pompidou témoignera de son intérêt constant pour le travail de Malachi Farrell, artiste qu’elle avait invité à participer à l’exposition « Dionisiac », dont elle fut le commissaire en 2005.
12 rue Boissy d'Anglas 75008 Paris - site - fiche

- Galerie Art & Vision : Expo de Estelle JUNQUA (19h)
Dates expo : du 1er décembre 2007 au 31 janvier 2008
46, rue Edouard Vaillant - 92300 Levallois Perret - site

- Galerie Dragon : Expo de Chen CHAO-PAO « Choses presques vues » (17h)
? : "En l’absence de rideau, le spectateur des œuvres de Chen Chao-Pao a un point de vue privilégié sur les acteurs qui effectuent sous ses yeux des passes martiales. La scène de théâtre est contiguë à la plaine du rêve, traversée de cavalcades célestes. L’histoire, en Chine, se prolonge volontiers par la fiction : les dynasties défuntes donnent matière aux romans de chevalerie et les héros du passé sont incarnés par les comédiens. C’est tout l’art de Chen Chao-Pao que d’établir, au moyen de perspectives dignes d’un prestidigitateur, des liens entre les illusions picturales et théâtrales." (Eric Lefebvre, Les univers parallèles de Chen Chao–Pao).
Dates expo : du 13 décembre 2007 au 5 janvier 2008
4, rue Miromesnil - 75008 Paris

- Galerie Louis Carré & Cie : Expo de Yann ARTHUS-BERTRAND « Tarmacs »
? : En pénétrant l’univers des aéroports et du bitume, le photographe surprend et s’éloigne a priori des espaces naturels, des espèces animales et des portraits auxquels il est attaché. Pourtant, c’est la même réflexion, l’empreinte de l’homme sur la terre, que sous-tend cette série de travaux, commencée il y a une quinzaine d’années. Sur ses photographies, le goudron semble travaillé au fusain, griffonné  par autant de promesses d’aventure, et c’est finalement la notion de mouvement, inhérente à la vie, qui s’inscrit sur l’asphalte.
Dates expo : du 13 décembre 2007 au 26 janvier 2008
10, avenue de Messine - 75008 Paris - site - fiche

- Galerie Anne Lettrée : Expo de Sophie SAINRAPT « Solo & Duo » (18h-21h)
? : Sophie Sainrapt peint et grave les émotions et les corps féminins. Une formidable énergie qu’elle exprime en un va-et-vient entre peinture et gravure qu’elle pratique depuis vingt ans. Si aujourd’hui, les effets de matières et les noirs s’intensifient, c’est avant tout le trait et le dessin qui l’emportent sur la couleur, au-delà du sujet qui reste toujours la femme. Solo + Duo : une double exposition. Solo présente une sélection récente de ses lavis et gravures.
Pour Duo, Sophie Sainrapt invite Didier Genty à s’inspirer numériquement de ses dessins : une vision personnelle et pixellisée des “femmes de Sophie”.
Dates expo : du 4 décembre 2007 au 13 janvier 2008
46, rue de Seine - 75006 Paris

- Galerie Lara Vincy : Expo de BEN « Qu'est-ce que l'art ? » (18h-)
Dates expo : du 14 décembre 2007 au 2 février 2008
47, rue de Seine - 75006 Paris - site - fiche

- Galerie Weill & Seligmann : Expo de Zarko VIJATOVIC « ...ces légers brouillards... » (18h-)
? : Ces légers brouillards ou ces neiges vaporeuses dialoguent avec le réel...  Nous voilà conscients des paysages urbains qui nous entourent comme s’ils se montraient pour la première fois, remettant ainsi en marche notre attention. Sans chercher l’instant, les photographies de Zarko Vijatovic mènent à une contemplation lente et longue : l’œuvre s’inscrit dans le temps. Le format panoramique accentue l'impression d'un travelling dans un espace donné. Que ce soit le brouillard ou la neige, la présence de l’homme est réduite à l’anonymat dans ce paysage à la fois temporel et atemporel : la position de celui qui regarde devient alors centrale.
Dates expo : du 13 au 29 décembre 2007
6, rue Bonaparte - 75006 Paris -
site - fiche

- Palais de Tokyo : Howl d'Allen GINSBERG (21h)
? : Howl d'Allen GINSBERG interprété par Carlo BRANDT, Gabriel SCOTTI et Arnaud VALADIÉ.
+ 19h : Présentation du livre Stencil History X, édité par l’association C215, accompagné d’un accrochage d’œuvres au sein de la librairie.
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site - fiche

- Sciences Po : Conférence « L'opacité de la technique » 18h30-20h30)
? : Par André Gunthert et Christian Walter. Cherchant à définir la photographie, Roland Barthes propose, dans La Chambre claire, de la caractériser par la formule du “ça-a-été”. Celle-ci souligne son historicité fondamentale en renvoyant à l'instant du face-à-face d'un sujet et du dispositif d'enregistrement, condition initiale nécessairement effectuée au moment de la vision de l'image. Comme chez Walter Benjamin, cette stratégie démonstrative s'appuie sur une complexe figure du deuil, qui met en scène l'historicité sous les espèces de la disparition. Il y avait un moyen moins pathétique – et pourtant tout aussi puissant – d'arriver à la même conclusion : considérer l'historicité du support d'enregistrement.
13, rue de l’Université - Salle J 210 - 75007 Paris
 

Commenter cet article