Publié par Paddythèque

Après avoir vendu sa galerie du 54 rue Mazarine en décembre 2007, Eric Touchaleaume vient de s’installer dans un appartement situé dans l’Hôtel particulier construit par Mallet-Stevens en 1927 pour les frères sculpteurs Jan et Joël Martel. Dans ce lieu hors du temps, classé monument historique, il compte travailler de façon plus exclusive avec les musées et quelques collectionneurs privés.


Eric Touchaleaume poursuit avec l’obstination qui le caractérise le programme qu’il s’est fixé, il y a 2 ans, au tournant de la cinquantaine. Son objectif : chiner et de préférence au bout du monde, documenter ses trouvailles et réaliser les projets éditoriaux qu’il a en cours, terminer la restauration de la 3ème Maison Tropicale de Prouvé (la plus grande, celle de Niamey) et entreprendre une tournée mondiale d’expositions en présentant à l’intérieur les plus belles pièces de sa collection.

Une exposition annuelle sera ouverte au public sur rendez-vous exclusivement. L’exposition inaugurale en septembre/octobre 2008 aura pour thème « Pierre Jeanneret / Le Corbusier – design et architecture en Inde » avec la parution d’un ouvrage de référence.


Les deux premières ventes publiques de son stock

Pour mener à bien tous ses projets, Eric Touchaleaume a décidé de réaliser en ventes publiques une grande partie de son stock et de sa collection de mobilier (notamment de ses 4 créateurs fétiches : Jean Prouvé, Charlotte Perriand, Le Corbusier et Pierre Jeanneret).

La première de ces ventes a eu lieu chez Artcurial en novembre 2006. Intitulée « Pierre Jeanneret : Chandigarh Project », présentant pour la première fois dans le cadre d’une vente le mobilier en teck créé pour Chandigarh, la capitale du Penjab construite dans les années 50/60 par Pierre Jeanneret  et son illustre cousin Le Corbusier.
La totalité des pièces présentées a trouvé acquéreurs, établissant ainsi un début de cote officielle, les prix s’échelonnant de 10 500 € pour une paire de fauteuils modèle dit « easy chairs », à 92 500 € pour une grande table de bibliothèque éclairante.
Parallèlement à cette première vente, Eric Touchaleaume exposait la Maison Tropicale de Brazzaville de Jean Prouvé, à Paris, sur les quais de la Seine, avant de l’installer à New York, où une seconde vente se préparait.

Le 5 juin 2007, Christie’s New York proposait aux enchères, la fameuse maison tropicale ainsi qu’un ensemble de 109 lots par Prouvé, Perriand, Le Corbusier et Jeanneret, appartenant à Eric Touchaleaume.
Cette vente a également été un succès, avec seulement 4 petits lots invendus, confortant par ailleurs la cote des œuvres de Pierre Jeanneret, malgré la faiblesse du dollar. Un fauteuil « Cité » de Jean Prouvé s’adjugeait pour 144 000 $, une table à dessin du Collège of Art de Chandigarh par Pierre Jeanneret pour 156 000 $, quant à la Maison Tropicale, dernier lot et pièce-phare de la vente, elle était achetée 5 268 000 $ (avec son socle vendu séparément) par André Balazs, propriétaire de plusieurs hôtels « trendy » à New York, Miami et Los Angeles.


La prochaine vente : Artcurial, le 15 avril 2008

Le 15 avril prochain, Eric Touchaleaume organise une 3ème vente avec Artcurial. Parmi les objets phares :

> Deux pièces emblématiques de Jean Prouvé : une table « Trapèze » démontable à deux pieds pour le C.E.A. (Commissariat à l’Energie Atomique) réalisé en 1958. Cette variante de la célèbre table « Trapèze Anthony » est estimée 200'000 / 300'000 €. Une autre variante de table « Trapèze » de même provenance, équipée d’un éclairage sous son plateau de verre, est estimée 150'000 / 200'000 €.

> Un « Pavillon démontable 6 X 9 m », petite construction en bois et métal de Jean Prouvé de 1945, estimée 200'000 / 240'000 €, sera installé dans la cour d’Artcurial, rond-point des Champs Elysées. Contraste garanti avec le style Louis XV de l’hôtel Dassault.

> Charlotte Perriand (en association avec Jean Prouvé), sera représentée par plusieurs pièces de mobilier en provenance de l’immeuble Air France de Brazzaville, dont une armoire de toilette estimée 4'000 / 6'000 €, ou encore un placard à portes coulissantes en aluminium type HB1 estimé 6'000 / 8'000 €.

> Quelques pièces de mobilier urbain de Le Corbusier pour Chandigarh émailleront la vente, dont deux bornes d’éclairage en béton estimée 15'000 / 20'000 € pièce.

>
Enfin un grand choix de meubles de Pierre Jeanneret sera proposé dans un éventail d’estimations allant de 6'000 € pour un banc 3 places à pieds compas à 60'000 € pour une table basse « tronc d’arbre ».

Commenter cet article