Publié par Paddythèque


- Galerie Brun Léglise : Expo de Léon FERRARI & Eduardo STUPIA (18h-)
? : L'Exposition à la Galerie Brun Léglise des dernières oeuvres sur papier de Léon Ferrai et d'Eduardo Stupia, révèle la vitalité et l'intérêt de la scène artistique Argentine. Gageons que la qualité des oeuvres présentées ici et la notoriété de Léon Ferrari (Premier prix de la 52em Biennale de Venise, rétrospective au MOMA en 2009) saura redonner au public français l'envie de découvrir ou redécouvrir deux œuvres encore trop peu connues en France.
Dates expo : du 11 au 28 juin 2008
51, rue de Bourgogne - 75007 Paris - site - fiche


- Galerie Chappe : Finissage de l'expo « Egeries Sixties » (19h-21h)
? : La première exposition du premier shooting photo des Rolling Stones ! Expo de Frank Habicht et de Philip Townsend dans le cadre du lancement du livre de Fabrice Gaignault aux Editions J'ai lu : Egeries Sixties !
4, rue André Barsacq - 75018 Paris - fiche

- Galerie Maria Lund : Expo de peintures de Maibritt Ulvedal Bjelke (18h-21h)
? : Qui s'est prêté au jeu délicat consistant à percuter des verres en cristal, reconnaîtrait cette vibration particulière, cette résonance qui semble perdurer longtemps après le bruit perçant et distant de la frappe initiale. Si l'on tape encore, un nouveau son se posera par-dessus la vibration de la précédente pour s'installer dans l'espace sonore ainsi crée. Imaginons que ce jeu se poursuive longtemps et que nous nous retrouverions avec une composition complexe dont les sons isolés auraient formé des rencontres, des juxtapositions, des oppositions et des mélanges. Certains s'imposeraient fortement, d'autres formeraient un retentissement lointain. Il s'agit là d'un jeu sensible et fascinant car nous connaissons le point de départ du son - le simple contact du doigt avec le verre, mais l'effet porte loin - vers un ailleurs.
Les nouvelles peintures de Maibritt Ulvedal Bjelke se composent de traits de couleur individuels, en superpositions, entrelacés ou suspendus, ponctuant un espace blanc qui est à la fois surface et infini, premier et arrière-plan. Les traits sont posés avec une énergie qui se fait sentir : certains larges et puissants, d'autres fins et transparents, chacun avec sa vibration, sa luminosité en échos les uns avec les autres. Ainsi, ces tons clairs, sombres, frais ou acidulés établissent une sorte de filigrane, dont la délicatesse particulière et l'importance accordée au « vide » blanc représente un tournant dans l'ouvre de l'artiste. Comme si le silence du blanc s'était imposé dans un univers où le son des couleurs fut longtemps plus intense.
Dates epo : du 12 juin au 2 septembre 2008
48, rue de Turenne - 75003 Paris - site - fiche

- Galerie Lara Vincy : Expo de Serges PEY « 100 poèmes néolithiques » (18h-)
? : Après “La parole des bâtons” en 2004, la galerie Lara Vincy présente une seconde exposition personnelle de Serge Pey. Les douze pièces murales qui seront montrées sont un hommage aux vibrations préhistoriques du poème. L’oeuvre commence toujours où il n’y a pas d’Histoire. Elle est sans écriture parce qu’elle est elle-même la grande écriture. Sur des surfaces de bois noires de 120 x 50 cm, Serge Pey a disposé des dessins réalisés à l’encre sur du bois. Ces dessins représentent des animaux impossibles. Ils côtoient sur la même surface des radiographies du squelette humain prolongées ou rythmées par des ossements d’animaux. Elles sont également accompagnées de galets travaillés et de bâtons coupés sur lesquels il écrit ses poèmes. Les tonalités sont vertes et noires. Avec ces douze œuvres seront aussi présentés cinquante bâtons d’écritures sur fond blanc.
Artiste hors frontière, performer, diseur de musique, philosophe direct, poète d’action, fondateur des marches de la Poésie et auteur d’une thèse sur les relations entre l’oralité et l’écriture La langue arrachée, Serge Pey écrit ses poèmes sur des bâtons avec lesquels il réalise ses scansions et les pièges infinis de ses installations. Il mène un travail singulier dans la poésie contemporaine française. Sa pratique de la poésie directe l’a conduit à approfondir les phénomènes de possession et de dépossession dans la pratique orale du poème.
Dates expo : du 12 juin au 13 juillet 2008
47, rue de Seine - 75006 Paris -
site - fiche

- Musée Galiera : Soirée du Fashion Group Paris (50 euros - 22h30-)
? : Rendez vous pour une belle fête de charité extraordinaire au Musée Galliéra pour fêter la mode, l'art et le design.
Un lieu mirifique, des gens beaux, des tenues extravagantes, des stars, de la musique, Florinda aux platines et tout et tout.Tous les bénéfices seront reversés à la création d'une Bourse pour la Jeune Création montée par le Fashion Group. Programme de la soirée
10, av Pierre Premier de Serbie - 75016 Paris

- Palais de Tokyo : Signature et performance de Charles DREYFUS (19h-)
? : À l’occasion de la sortie de son livre paru aux Éditions Dilecta, Charles Dreyfus, un artiste très Temps/danse,  effectuera une lecture performance, et présentera son livre d’artiste Être à part.
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site - fiche


Commenter cet article