Publié par Paddythèque


- Galerie Nikki Diana Marquardt : Inauguration de la « Semaine Chypriote » (19h30)
? : Chypre est au cœur de la programmation de la Saison culturelle européenne, initiée par la Présidence française de l'Union Européenne, comme pays invité de la semaine du 28 juillet au 3 août 2008. Pour répondre à cette invitation qui met tour à tour à l'honneur les 27 pays de l'Union, Chypre a choisi de donner un coup de projecteur sur ses artistes contemporains, conviés à investir différents lieux de la capitale. Cet événement estival centré sur la jeune création artistique inaugure une série d'autres manifestations culturelles qui se dérouleront à partir de la rentrée de septembre et tout au long de la Saison européenne.
9, Place des Vosges - 75004 Paris - site

- Jardin des Tuileries : Trisha BROWN « Musées et Jardins » (13h et 19h - gratuit)
? : Pendant près de vingt ans, Trisha Brown a mis au point un langage à partir de jeux avec la perception, de consignes strictes et surtout d’un travail libérateur sur le corps. Elle cherche toujours sa propre réponse à des questions précises. Exemple ? Que se passe-t-il si je répète sans cesse le même mouvement ? Elle sème alors des signes ici et là, unissons minimalistes, ponctuations incongrues dans l’espace. C’est une chance rare à Paris cette année de remonter dans le temps et de (re)voir dans leurs lieux de naissance (musées, jardins), ces vignettes appliquées à une autre réalité. Dans un premier genre, la consigne implique un mouvement quotidien – Sticks et son alignement décalé de bâtons ou Floor of the Forest et sa traversée acrobatique d’une grille de vêtements. Dans un second, Figure Eight, Accumulation et Group Primary Accumulation modifient imperceptiblement la perception de l’espace et du temps par leur sérénité graphique. Métaphysique ? Quant à Spanish Dance, et sa remise en cause de la « représentation », c’est le concentré explosif d’une époque. Car sous vos yeux, c’est l’invention d’une autre présence, d’un autre corps dansant jamais vu alors, une autre pensée de la danse. Simple et visionnaire.

- Jardin du Luxembourg : Concert de VIEUX FARKA TOURE (18h - gratuit)
? : Fils du héros du blues africain Ali Farka Touré, Vieux Farka Touré suit avec la même maîtrise de la guitare et une grande aisance le chemin tracé par ce père, dont il chante par ailleurs la sagesse et les enseignements. Avec la même sensibilité naturelle aux rythmes traditionnels, il s’inspire d’anciens enregistrements, tout en baignant dans la culture musicale mondiale d’aujourd’hui. N’hésitant pas à ajouter section de cuivres, fl ûte peule, rythmes songhaï, pointes de rock ou de reggae… Vieux se voit comme un musicien traditionnel pouvant se permettre des innovations du fait de son appartenance à la jeune génération. Il reste attaché à poursuivre à sa manière l’œuvre paternelle et symbolise magnifi quement le passage du temps et l’évolution du monde, aidé en cela par d’autres maîtres, notamment le grand koriste Toumani Diabaté.

Commenter cet article