Publié par Paddythèque


- Espace culturel Bertin Poirée : Expo « Kirie. Découpages / Art contemporain japonais » (17h30-20h)
? :  Le Kirie (prononcé Kirié) traditionnel japonais consiste en le découpage et la superposition de couches de papier. Il peut se décrire comme l'art du découpage du papier avec lequel on exprime des contrastes dans un domaine très vaste. Les outils de base du Kirié sont : du papier, un cutter et de la colle. Le peintre, essinateur et sculpteur Henri Matisse l'a utilisé à la fin de sa carrière. On retrouve le Kirie par exemple à travers les pochoirs japonais et le théatre d'ombres en Chine et à Bali.
Dates expo : du 2 au 6 septembre 2008
8-12, rue Bertin Poirée - 75001 Paris -
site

- Point Ephémère : Expo de Gaëlle HIPPOLYTE « Strange machines we are & Mambo For Freaks » (19h)
? : Le travail d’agencement de volumes chez Gaëlle Hippolyte (née en 1977 à Sète) combine références à la modernité et l’industrialisation, au spectacle, aux enjeux de l’espace scénique et ses frontières.
Un ensemble de sculptures aux allures de modèles d’usines compose Strange machines we are, un paysage à l’échelle de la salle d’exposition. La proposition de Gaëlle Hippolyte prend la forme d’un parc triste jonché de bâtiments industriels, hésitants entre dimension projectuelle du médium maquette et abandon promis aux friches auxquelles les sculptures font référence. Une pièce sonore de Pierre-Yves Macé amorce un dialogue de ces formes avec le visiteur, rejouant la partition de l’homme moderne pris dans sa condition.
Mambo For Freaks s'installe dans la salle de concert pendant la durée du festival Jazz à la Villette. Sous la forme d'un fond de scène dessiné, un couple de danseurs yé-yé trash dialogue avec un étrange big band mural  en réponse aux wall-drawings de Strange machines we are.
Gaëlle Hippolyte conçoit avec Lina Hentgen un cahier de coloriage pour le jeune public, téléchargeable sur le site de Point Éphémère.
200, quai de Valmy - 75010 Paris - site - fiche

- The Box in Paris : Expo « Une histoire de trait, de graines et de spectres » (18h30-22h30)
? : Dernier jour pour profiter de l'exposition « Une histoire de trait, de graines et de spectres » avec les dessins de M.C PALOMBIT & les sculptures d'EMATOME. L’exposition réunit Marie-Christine Palombit et Ematome, 2 artistes de générations différentes, aux univers et techniques diamétralement opposés, qui investissent néanmoins l’espace (un niveau d’exposition chacune) et y révèlent la face cachée des choses, rendent visible l'invisible, dévoilent l'énergie des corps et donnent corps aux énergies, dans une complémentarité aussi inattendue qu'efficace.
Marie-Christine Palombit présente une série de dessins, des nus, où des personnages au sexe mal défini se dédoublent et se mélangent, entre lutte et accouplement. Ces oeuvres, produites au début des années 90, annoncent un long travail sur le corps, l'androgynie et le dédoublement, et se posent comme l'origine d'une impulsion, la graine d'une nouvelle aire pour l'artiste. Tout comme les
« graines de spectres » d'Ematome, présentées ici dans leur forme embryonnaire, qui sont la genèse d'un phénomène en constante évolution, voué à s'amplifier au fil des semaines. Les pailles à boire et les tubes de récupération s'y entremêlent pour décrire des « noeuds énergétiques » les « points névralgiques » d’une l'installation à grande échelle à laquelle il sont destinés.
6, cité du Midi - 75018 Paris - site

Commenter cet article