Publié par Paddythèque


- Door Studios :  Reality Festival 2008
> 15h00-18h00 : Conférence n°1
« L’art produit, exposé, diffusé dans les mondes virtuels. Etat des lieux. »
> 19h00-19h45 : Performance sonore et virtuelle
« Talking Nosense Over Mixed Reality » Christine Webster Hofmann
> 20h00-20h30 : Essai vidéo « Alissa 1969 Seriman » Agnès de Cayeux
> 21h00-21h30 : Performance de Radiomentale (Jean-Yves Leloup & Eric Pajot)
« Création sonore et vidéo expérimentale » avec le soutien de Tsugi
9-9 bis, rue Lediguières - 75004 Paris - site

- Galerie Chantal Crousel : Expo de Heimo ZOBERNIG
? : Pour cette première exposition à la Galerie Chantal Crousel, Heimo Zobernig présente un ensemble de pièces issues pour la plupart de séries initiées à différentes périodes et à resituer dans le cadre d’un « complexe » de travaux. Ces travaux plus ou moins récents (datés entre 1986 et 2008) n’ont jamais été présentés en France et sont ici rassemblés dans une rétrospective subjective. Au-delà des effets de primauté, il est important à ce point de rappeler que cette exposition est la première en France depuis près de 14 ans (les dernières étaient celles de la Villa Arson, de la galerie Sylvana Lorenz et de la fondation des arts à Paris, toutes dans la seule année 1991, de l’Unité d’Habitation Firminy en 1993 et de Nice Fine Art à Nice en 1994). Il semble qu’il y ait eu alors une absence de curiosité, voire un oubli, vis-à-vis de toute une scène allemande et autrichienne dont a sûrement pâti Zobernig. Il était pourtant à cette même époque proche d’une communauté d’artistes qui gravitaient autour de Cologne oscillant entre critique institutionnelle et « glamour art » (selon les termes de Josef Strau), cherchant à les concilier, dans un environnement d’une rare exigence critique. La situation actuelle semble propice à une redécouverte de ces mêmes artistes et il faut alors appréhender en un même mouvement leurs parcours qu’on a manqués parfois et leurs productions présentes.
Dates expo : du 31 octobre au 11 décembre 2008
10, rue Charlot - 75003 Paris - site - fiche

- Galerie Schleicher+Lange : Expo de Gintaras MAKAREVICIUS « 3 millimètres par an » (18h-21h)
? : La vie est la matière même de ses films. Il aborde son entourage personnel mais aussi des inconnus qu'il suit pendant de longues périodes. Sachant se rendre discret, Gintaras Makarevicius capte des situations quotidiennes mais dont le caractère repoussant et la lente temporalité n'intéresse pas d'habitude les caméras. Sans jugement porté, l'artiste fait place au cours du quotidien de ses personnages. Il élabore une narration sans début ni fin qui fait place à des moments d'introspection, à des cadrages montrant subtilement un geste gratuit, un bonheur fortuit.
Dans la perspective de nos pays où le capitalisme fait déjà tradition, les récits de Gintaras Makarevicius réveillent de vieux fantômes suivant les origines et la sensibilité de chaque spectateur. C'est d'ailleurs ce décalage qui enrichit les oeuvres de l'artiste, notamment dans la vidéo 'The Testament of Siberia'. Cette oeuvre est un collage où discours et image s'opposent. Des récits aussi ténébreux que lointains, racontés avec un fond d'images d'aisance vieilles de deux décennies par rapport à la déportation, rendent irréel un discours que le narrateur lui-même reconnaît avoir du mal à véhiculer : autant les autorités lituaniennes que les jeunes demeurent sourds à ce genre de récit incommode du passé.
Dans L'oeuvre de Gintaras Makarevicius, les forces du passé et la langueur du présent s'affrontent, autant devant que derrière la caméra.
Dates expo : du 31 octobre au 22 novembre 2008
12, rue de Picardie - 75003 Paris - site - fiche

Commenter cet article