Publié par Jean-david Boussemaer


- Galerie du Jour / Agnès b. : Triple vernissage (14h-19h)
> William EGGLESTON « Nightclub portraits, 1973 »
> JEN-CHRI « Sex poet »
> James GOODING « American essays ». Cf. son site
Dates expo : du 10 juin au 29 juillet 2006
44, rue Quincampoix - 75004 Paris - site


- Galerie Anne Barrault : Séance de dédicace de Jochen GERNER (15h-18h)
22, rue Saint-Claude - 75003 Paris - site


-
Galerie Baumet Sultana : Expo de Walter PFEIFFER « Recents works » (16h-21h)
? : Une quarantaine d’images réalisées entre 2000 et 2006 et n'ayant jamais encore été exposées. Des thèmes et sujets chers à l’artiste : la représentation du corps masculin, l’importance de la nature et des fleurs ainsi que son attachement aux natures mortes composées d’objets ludiques. Il se dégage de ces photographies la délicatesse et la poésie qui font la particularité du travail de Walter Pfeiffer depuis la fin des années 60.
Dates expo : du 10 juin au 29 juillet 2006

20, rue Saint-Claude - 75003 Paris - site


-
Galerie Jean Brolly : Expo collective « Nous tous sommes la pluie » - proposition d’Aurélie VOLTZ (14h-)
? : Un regard sur la scène berlinoise à travers un choix d’œuvres de cinq artistes, d’origine suisse et allemande : Rolf GRAF, Michael SCHULTZE, Gabriel VORMSTEIN, Bernhard WALTER et Claudia WIESER. Loin de vouloir « représenter » la scène d’une plaque tournante qu’est devenue cette capitale depuis quelques années, les œuvres retenues trouvent pourtant un certain ancrage dans la culture germanique. Les sculptures, dessins et collages ici présentés sont autant de variations sur le paysage et le rapport de l’homme et la nature. Qu’il s’agisse de changement d’échelle ou de fétichisation, d’allégorie ou d’humanisation, les travaux opèrent une représentation de la nature qui tient toujours d’une réappropriation, sous une forme abstraite ou figurative, presque indifféremment

16, rue de Montmorency - 75003 Paris - site


-
Galerie Martine et Thibault de la Châtre : Expo collective « Tomorrow never comes » (16h)
? : Avec Pascal BIRCHER, Sylvain ROUSSEAU et Kristina SOLOMOUKHA.

Dates expo : du 10 juin au 22 juillet 2006
4, rue Saintonge - 75003 Paris - site


-
Galerie Frank Elbaz : Rencontre avec Marcelline DELBECQ (17h-20h)
? : Signature à l'occasion de la parution du livre/catalogue monographique Close-up. Son expo à la galerie Frank Elbaz est visible jusqu'au 29 juin 2006
7, rue Saint-Claude - 75003 Paris - site


-
Galerie Frédéric Giroux : Expo de Justin LOWE « Slouching towards Bethlehem » (18h-21h)
? : « Slouching towards Bethlehem » est un essai de Joan Didion écrit en 1967 dont le titre est tiré d’un poème de W.B. Yeats. L’ouvrage décrit les impressions de l’auteur sur cet étrange summer of love où la côte ouest, et notamment San Francisco, devient un des centres de la contre-culture. En opposition avec l'image utopique de ce mouvement, Didion fait un portrait plutôt sinistre de ses acteurs. On y croise notamment un enfant à qui les parents ont donné du LSD... Justin Lowe nous invite à son tour à plonger avec un regard critique dans ce paradis perdu, en confrontant son propre univers, ses souvenirs, ses envies, à un monde contemporain où la contre-culture apparaît souvent comme un concept mal défini.
Dates expo : du 10 juin au 22 juillet 2006
8, rue Charlot - 75003 Paris -
site


-
Galerie Eric Mircher : Double vernissage 
> Sculptures, peintures et dessins de Daniel CLARKE « Moments suspendus » (au Fridge)
> Peintures de Christian VETTER « Apperçus » (au 26)
Dates des expos : du 10 juin au 22 juillet 2006


-
Galerie Quang : Expo collective « Juste un trait » (17h-21h)
? : Travaux récents par 5 artistes émergents - Véronique HUBERT, Shin Il KIM, Nikolaj Bendix Skyum LARSEN, Tom de PEKIN et Hung Chih PENG - qui animent leurs schémas en grande partie
« à l’ancienne mode » des techniques manuelles d'animation plutôt que des médias numériques. « Juste un trait » accentuera une grande sélection de travaux animés inventifs présentés dans une boucle projetée continue. Les artistes emploient des médias disparates tels que des impressions, des silhouettes, des gels légers, et des nuances de papiers pour créer la série d'images en mouvement et en transformation qui mettent en avant la main de l'acte de l'artiste du dessin, plutôt que la création pure par ordinateur.
Dates expo : du 10 juin au 22 juillet 2006
31, rue Saint-Roch - 75001 Paris -
site


- Galerie Daniel Templon : Expo de Caly KETTER (19h-21h)
Dates expo : du 9 juin à fin juillet 2006
30, rue Baubourg - 75003 Paris
- site


- Palais de Tokyo : Deuxième
« Nuit tropicale » (20h30)
? : Rencontre avec Jennifer ALLORA & Guillermo CALZADILLA, Patricia FALGUIERES et Natasa PETRESIN, afin d’évoquer les territoires de transition et leur imaginaire, les mutations urbaines et la géographie.
« FalseParKLocation », performance de Nadia LICHTIG et Christian BOUYJOU, rassemble des histoires vues et imaginées en musique. Bar à Cocktails...
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site


- Théâtre Paris-Villette
: Journée d'étude « Esthétiques intermédias : approches historiques » (entrée libre)
? : Historiquement, l'horizon de ces esthétiques intermédias a été ouvert par Dick Higgins qui a forgé ce terme d'
« intermédia » dans la dynamique de Fluxus. Cette acception d' « intermédia », indissociable de la performance, est-elle toujours active dans des pratiques artistiques numériques contemporaines ? Par les « différentes formes d'art intermédia », des associations culturelles contemporaines entendent « tous types de productions qui ne cherchent pas à s'inscrire dans la limite d'une discipline ». Cette journée d'étude examinera les formes d'art numériques (web art, installations numériques, spectacles multimédias...) qui s'inscrivent dans ce décloisonnement des disciplines artistiques. En quoi s'éclairent-t-elle différemment selon qu'on insiste davantage sur l'histoire de l'art, l'histoire des techniques, l'histoire des médias ? Comment ces histoires plurielles sont-elles appréhendées par le double regard des chercheurs et des artistes ? Quel est le lien entre les notions d'intermédia et d'intermédialité ? Pour certains chercheurs, l'intermédialité désigne les stratégies d'emprunt d'un média ou d'un art en émergence à la recherche de sa spécificité. Une fois devenu autonome, ce nouvel art refoulerait cette part d'intermédialité et les décloisonnements qu'elle entraîne. Pour d'autres, cette ouverture intermédia qui travaille sur l' « entre» est la « signature » même de ces nouvelles formes d'art et pas seulement une phase de « naissance ». On explorera le nouveau rôle médiateur du geste dans cette dynamique de l' « entre», ouverte par Dick Higgins.

> 9h - 9h15 : Présentation de la journée par Patrick Gufflet , Annie Gentès et Isabelle Rieusset-Lemarié
> 9h15 - 9h50 : Bertrand Clavez - Communication introductive de l'axe 1 : De Fluxus aux esthétiques intermédias, quelle(s) histoire(s) ?
> 9h50 - 10h25 : Isabelle Rieusset-Lemarié - Communication introductive de l'axe 2 : Esthétiques intermédias/ du geste au réseau, la gestation de l'entre.
> 10h25 - 11h : Annie Gentès Communication introductive de la session
« un double regard » : Réseaux socio- poétiques
> 11h -11h45 : Robin Nicolas et Cyril Thomas Les aléas de l'image: Dialogue-X-Silence
> 11h45 - 12h30 : Agnès de Cayeux, Anne Roquigny, Anne Laforet Présentation des projets
« x-réseau » et « WJs »
> 14h30 - 15h : Océane Delleaux La notion d'intermédia dans le multiple numérique.
> 15h - 15h30 : David-Olivier Lartigaud Software Art : quelle inscription historique ?
> 15h30 - 16h15 : Annie Abrahams et Valérie Méliani Comportements / Dispositifs artistiques intermédias
> 16h15 - 17h : Maflohé Passedouet et Michel Bret Du funambule virtuel au conte multimédia
> 17h15 - 17h45 : Emmanuel Verges Publics et médiation artistique intermédia.
> 17h45 - 18h15 : Pierre Bongiovanni Média ­Théâtre : machines du futur
> 18h15 : Ouverture du débat par Annie Gentès et Isabelle Rieusset-Lemarié

211, av. Jean Jaurès – 75019 Paris


Commenter cet article

paddy 10/06/2006 13:07

Hello naive, ça me fait vraiment plaisir de te lire ici
Je te rassure, j'apprécie dead can dance depuis déjà quelques années. Par contre, je ne connaissais pas du tout le morceau Sanvean ; pour être honnête c'est de loin celui que je préfère d\\\'eux.
Pour l'histoire de l'art, j'en ai aussi fait au lycée. Et la passion s'est greffée dans les tripes, là elle me poursuit toujours en thèse ;-)
J'aimerais traiter de beaucoup plus de sujets différents, mais faute de temps, je reste pour l'instant sur ce que je connais le mieux (je pense que cela ne saurait tarder par contre, j'ai pas mal de projets en tête). A côté, je  consulte pas mal de blogs de personnes plus qualifiées que moi sur les autres formes d'art (africain, patrimoine régional...).
Si tu veux un jour voir une expo, n'hésites pas à me mailer. J'ai beaucoup d'opportunités auxquelles je n'ai plus trop prêtées attention depuis deux mois. C'est toujours plus drôle de voir des expos à plusieurs. Là, je reviens de ma période d'angoisses avec l'envie de me battre et la sérieuse intention de me replonger dans ma passion !

Naive 10/06/2006 12:43

Coucou... Je suis bien d'accord avec toi, il faut parler d'arts, et pas uniquement contemporain.Je sais, je vais encore blabla... Mais j'ai fais Histoire de L'art en option pendant mon lycée, et que malheureusement dans les méandres des facs, où y jamais de place nulle part, à la base, avant de me retrouver en anglais ( qui me plaisait quand même, surtout au niveau litteraire et culturel, mais bonjour pour la grammaire, et l'histoire anglophone...)Je voulais faire "Lettres et arts"...Bon, je me dis que les connsaissances ne sont jamais perdues, et parfois, je m'amuse à me promener , à regarder autours de moi, et je me lance des défis, à base de "tiens, je dirais que ça, c'est du Magritte" etc etc...En art contemporain, je suis assez juste, mais si je n'etais pas dans une periode si difficile, si les moyens financiers, tout ca quoi me le permettait, sans aucun doute, on me croiserait dans des galeries...Petite question : Tu ne connaissais vraiment pas Dead Can Dance ?C'est pourtant un groupe mythique dans le milieu gothique bourgeois, et c'est un groupe assez récent...Bises