Publié par Jean-david Boussemaer

Orchestrée par l’ancien tandem du Palais de Tokyo - Nicolas Bourriaud et Jérôme Sans - la cinquième édition de la Nuit blanche se déroulera, le 7 octobre 2006, dans principalement cinq quartiers de la capitale : la Goutte d'Or, le Trocadéro, Beaugrenelle, Bercy et le Marais. Selon Bertrand Delanoë, l’accent devrait tout particulièrement être porté sur « la diversité et le métissage, deux valeurs intrinsèques de l’identité parisienne ».

 

Parmi les artistes déjà annoncés :

Dans le  quartier de la Goutte d’Or : Jota CASTRO (performances intitulées manifestations portables), Laurent GRASSO (Du soleil dans la nuit, un événement sur le terrain de sport avec des ballons gonflés à l’hélium), Subodh GUPTA (Very Hungry God, une gigantesque vanité, sous la forme d’un crâne exclusivement composé d’ustensiles de cuisine indienne), Franck SCURTI (un jeu de lumières dans une « dent creuse », un terrain vacant après la destruction d’un immeuble), Barthélémy TOGUO (La goutte d’eau, de l’or qui coule, un énorme bloc de glace incrusté de fruits divers qui trône et fond au sein d’une autre « dent creuse »), Erwin WURM (My Home is Yours, un accrochage de mobilier du quotidien sur une façade d’immeuble), Yan PEI MING (réalisation d’un portrait), Ann Veronica JANSSENS (Donut, une installation lumineuse dans la Halle Pujol), Olaf BREUNING (projection d’un extrait de son nouveau film The Beginning of something big)…


Dans le Marais : Erik DIETMAN (le Proverbe turc, un alignement de chaussures en bronze portant chacune une bougie - dans la cour de l’hôtel d’Albret), Kim SOO-JA (To Breathe – Invisible Mirror / Invisible Needle To Breathe – Invisible Mirror / Invisible Needle, une installation vidéo composée de monochromes rouges, ocres, bleus, turquoises, dont l’apparition s’accompagne du son de la respiration de l’artiste – théâtre du Chatelet), Jean-Michel OTHONIEL (Peggy’s Necklace, une sculpture en verre dans la cour du Crédit municipal), Xavier VEILHAN (Le Grand Mobile est installé à l’Hôtel de Ville), Tania MOURAUD (Façade au Musée de la Chasse et de la Nature), Beat STREULI (projection de la vidéo The Pallasades au Centre culturel suisse), Esther SHALEV-GERZ (First Generation, une installation vidéo au Centre culturel suédois)…

Dans le quartier Iéna-Concorde : Demi Petit Palais 7,8 Hz, une installation lumineuse de Carsten HÖLLER au Petit Palais, un hommage à Yves Klein (illumination en « Bleu Klein » de l’ Obélisque, des statues et des fontaines de la Place de la Concorde et, sur les Champs-Elysées, du Quadrige du Grand Palais et de l’immeuble Louis Vuitton), et Chiptunes, une symphonie électronique composée en live à partir d’ordinateurs ou de consoles de jeux vidéo au Palais de Tokyo.

 

Et, au niveau de Bery-Tolbiac : Thierry DREYFUS trace des lignes de fuite lumineuse sur la BNF, Nicolas MOULIN transforme un tunnel rue Watt (lieu emblématique de l’univers du polar célébré par Boris Vian et Tardi) en un « transit fictionnel » sonore, Michel REDOLFI conçoit un concert subaquatique dans la piscine sur Seine, Camille HENROT campe son Karaoké Choral dans les Jardins de Bercy…

Au milieu des tours de Beaugrenelle : diffusion du film Empire d’Andy WARHOL.

 
Quelques liens :
Nuit blanche dans le quartier de la Goutte d'Or
Nuit blanche dans le quartier du Marais / Centre
Nuit blanche dans le quartier Bercy / Tolbiac
Autres événements


Commenter cet article