Publié par Jean-david Boussemaer

L’audience de la « Nuit blanche » aurait une nouvelle fois progressé : la mairie de Paris estime le nombre de noctambules franciliens à 1,5 million (contre 1,3 million l’année dernière – chiffres, bien entendu, impossibles à vérifier).


Le seul véritable point noir de cette édition est la protestation d’une cinquantaine de catholiques fanatiques contre l’exposition, au sein de la Chapelle royale du Château de Versailles, de dix-huit robes de mariées haute-couture dessinées par Christian Lacroix. Une récitation de chapelets… qui aboutit à la légère blessure d’une gardienne. Le motif de mécontentement invoqué par les traditionalistes : l'exposition porte préjudice au caractère cultuel de la chapelle (appartenant au musée du château et gracieusement prêtée, depuis quarante-cinq ans, une fois par mois à l’évêché de Versailles pour y célébrer une messe). Lors de la seconde soirée de « Versailles off », l’accès au lieu est malheureusement resté fermé pour raison de sécurité…


Commenter cet article