Publié par Jean-david Boussemaer

Artiste français dont une œuvre est conservée au Mac/Val, Claude Rutault (né en 1941) présente au centre d’art de Vitry-sur-Seine Collection de définitions / méthodes et réciproquement – D/M 140 Prêter la collection (du 13 octobre 2006 au 17 janvier 2007).

 

Depuis 1973, Claude Rutault vend des « définitions/méthodes », de petits principes textuels  énonçant ce à quoi l’œuvre doit finalement ressembler. A titre d’exemple, sur la première, était précisé : « une toile suspendue sur châssis peinte de la même couleur que le mur sur lequel elle est accrochée… ». La pièce n’est réalisée que si l’acquéreur décide de sa prise en charge. Dans le cadre d’une présentation institutionnelle, l’artiste délègue à son « pouvoir » à  l’un de ses collectionneurs. Ici, Claude Rutault s’adresse à Françoise et Jean-Philippe Billarant.

 De manière très hétérogène, l’exposition du Mac/val présente des feuilles de calques ou de papier coloré punaisées, des toiles laissées vierges, des tableaux monochromes, parfois retournés, peints de la même couleur que les cimaises, entassés sur le sol… Pour comprendre les différentes contraintes de réalisation, le visiteur est invité, à l’entrée, à récupérer un plan et une liste des « définitions méthodes ».

De manière sous-jacente, le protocole des « définitions/méthodes » questionne différents aspects de l’art tels que l’acte de peindre, le fétichisme, la constitution d’une collection, le statut de collectionneur, les diverses valeurs de l’art…

Commenter cet article