Publié par Jean-david Boussemaer

Décerné à l’occasion du Bal Jaune, le 8ème Prix de la Fondation d’entreprise Ricard revient à Vincent LAMOUROUX. Le jeune artiste, né en 1974, remporte la coquette somme de quinze mille euros – en échange d’une pièce offerte au Centre Pompidou et exposée, en 2007, dans les collections permanentes.

 
Aucune polémique particulière quant au choix du lauréat. Le concepteur du faux-plafond Grounded (exposé, en automne 2005, au Crédac), d’Escape (un anneau long, sinueux évoquant tout à la fois les grands huit et les rampes de flipper – exposé au début de l’année au Mamco de Genève) et de Scape (une adaptation de la précédente pièce conçue pour la salle de principale de l’exposition « Cinq milliards d’années » – jusqu’au 31 décembre, au Palais de Tokyo) est, une nouvelle fois, parvenu à séduire le public d' « Incipit » avec une pièce véhiculant l’ « utopie d’un futur – qui devrait être notre présent – [mais qui] non seulement [est] dépassée mais irréalisée. »

Avec la simplicité qui lui sied, Vincent LAMOUROUX décrit son œuvre comme une « succession de cinq cadres en néons, de dimensions variables, qui s’articulent entre eux et se déploient dans l’angle du mur qui détermine l’axe d’entrée dans l’espace d’exposition. Une partie de cet ensemble se détache d’un fond panoramique monochrome noir et crée une avancée en volume. ». L'installation est visible, jusqu’au 10 novembre 2006, à la Fondation d’entreprise Ricard

En 2007, Vincent LAMOUROUX devrait disposer d'une exposition personnelle à la galerie Martine Aboucaya. L’une de ses œuvres sera également présentée, au Centre Pompidou, à l’occasion de « Air de Paris ».

Commenter cet article