Publié par Jean-david Boussemaer

 

[FOIRE] :

- Paris Photo : De 11h à 20h (15 € / 7,50 € pour les étudiants & groupes) - infos
Carrousel du Louvre - 75001 Paris

________________________________________________________

- Ars Longa : Expo de photos de Marie SPERA et Hugo van OFFEL (19h-22h)
Dates expo : du 13 novembre au 2 décembre 2006
67, avenue Parmentier - 75011 Paris - site


- Ensba : Rencontre avec Ange LECCIA (14h30)
14, rue Bonaparte - 75006 Paris - site - fiche


- Espace Beaurepaire : Expo de photos de PARIS PHOTOGRAPHIQUE « Visions de voyage » (18h-21h)
Dates expo : du 17 au 26 novembre 2006
28, rue Beaurepaire - 75010 Paris - site


- Galerie France Fiction : Expo d'Eric CAMUS « Hypnose Club » (18h-21h)
Dates expo : 18 novembre au 3 décembre 2006
6bis, rue du Forez - 75003 Paris - site


- Jeu de Paume (Concorde) : Conférence de Jean-François CHEVRIER sur l'oeuvre de Lee FRIEDLANDER (19h)
1, rue de la Concorde - 75008 Paris -
site - fiche

- Librairie Mona-Lisait : Expo de photos de Sébastien PECHENART (18h30)
17bis, rue Pavée - 75004 Paris - site


- Miss China : Expo de photos et vidéos de Jean-Michel PANCIN (18h-21)
? : Wendover est une ville perdue des Etats-Unis. En plein désert du lac salé, elle est traversée de part en part par la frontière entre Nevada et Utah. Lieu de tournage des plus grands films de science-fiction hollywoodiens, cité-casino où viennent se débaucher les mormons de l’Utah las de leurs trop strictes règles sociales… Cette bourgade semble éloignée de tout, et pourtant elle incarne d’une certaine manière tous les paradoxes de l’Amérique contemporaine : c’est ce que Jean-Michel Pancin a voulu montrer à travers ses photographies et vidéos. L’artiste a passé un mois dans cette ville ingrate, sans caractère, pour en révéler l’imaginaire des habitants. A partir de dizaines de rencontres, il a tenté d’établir une topographie mentale de ce territoire apparemment sans qualités. Apparemment… Lors de son séjour, il a mis à jour comme une archéologie de l’imaginaire du lieu, et rappelle à travers ses photographies comment cette ville catalyse toutes les illusions qui font l’Amérique d’aujourd’hui. Après avoir été le cadre de multiples massacres d’indiens, Wendover a aussi servi d’abri à la bombe qui anéantit Hiroshima. Un de ses plus anciens bâtiments est le hangar de l’avion, baptisé Enola Gay, qui bombarda le Japon. Bref, ce non-lieu résume tout le rapport difficile que les Etats-Unis entretiennent avec l’Autre : une question que l’artiste explore dans ses images de cibles, dénichées dans une étrange réserve de la base militaire, où elles servent à l’entraînement des policiers locaux. Ville née de la conquête, lieu de jonction entre les lignes ferroviaires Est et Ouest, Wendover est aussi emblématique de ces lieux de passage qui caractérisent l’histoire de la construction des Etats-Unis : personne n’y reste, personne n’y naît, personne n’y meurt. Ultime paradoxe, seule la route témoigne encore de cette histoire des pionniers. Résident de passage lui aussi, Jean-Michel PANCIN a été fasciné par le motif qu’elle dessine, ligne droite semblant indifférente au paysage. Ses vidéos mettent en évidence les contrastes entre ces immensités sublimes qui l’entourent et la fébrilité de l’activité humaine qu’elle incarne, avec son trafic. Une confrontation dont il joue jusque dans son absurdité. Enfin, en réponse à la grande photographie de paysage américaine, qui cristallise tous les mythes identitaires de ce pays, l’artiste s’est attaché à restituer des paysages particuliers. Ils sont beaux, certes, mais tous interdits d’accès : car ils ont servi à des tests militaires, chimiques, toxiques ou nucléaires, et n’ont jamais été nettoyés. Beauté trompeuse, chargée des pires micro-particules.
Dates expo : du 17 novembre au 7 décembre 2006
52, rue Pigalle - 75009 Paris - site - fiche


- Siège du PCF (Espace Niemeyer) : Expo de Jacques BENOIT « Les Trois Traces d'Oscars » (18h30)
?: Architecte génial et légende vivante au Brésil comme dans le reste du monde,
Oscar Niemeyer est à l'origine de trois bâtiments en Ile-de-France qui figurent parmi les plus intéressants dans son oeuvre : le siège du Parti Communiste Français à Paris, la Bourse Départementale du Travail à Bobigny et le siège du quotidien "L'Humanité" à Saint-Denis. Le peintre Jacques BENOIT est un fou de Niemeyer. Il s'est déjà illustré en peignant d'après Brasilia, et aujourd'hui, en un parcours de 27 oeuvres inédites spécialement créées pour l'exposition, il offre au public une vision saisissante de ces trois bâtiments Franciliens, sur de monumentales toiles (la plupart ont une amplitude de deux mètres).
Dates expo : du 18 novembre 2006 au 6 janvier 2007
2, rue Niemeyer - 75019 Paris

Commenter cet article

Flo-Avril2 17/11/2006 13:18

Oups c'est du sérieux ici
Bon après-midi
Flo

Jean-david Boussemaer 17/11/2006 15:27

Coucou Flo, cette semaine, j'étais très occupé donc peu d'articles illustrés.... Ca va revenir.Petit constat perso : si l'année dernière, j'avais été très déçu par ce qui était présenté à la foire Paris Photo, je suis, cette année, très admiratif !