Publié par Jean-david Boussemaer


Les noms des deux lauréats de la première édition des « Prix Photo du Jeu de Paume » ont officiellement été annoncés lundi 13 novembre. Il s’agit de Jürgen NEFZGER (Prix du Public) et Jean-Christian BOURCART (Prix du Jury). Ils reçoivent chacun une récompense de 10'000 euros, ainsi que la promesse d’une exposition au Jeu de Paume (Site Sully), du 24 avril au 3 juin 2007.

Le Prix du Public résulte du vote de 7'000 personnes entre le 2 et le 22 octobre 2006 ; ce succès incite les responsables du Jeu de Paume à renouveler l'événement tous les deux ans.

 
Jürgen NEFZGER (né en 1968 en Allemagne ; vit et travaille à Paris) est diplômé de l'École Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles en 1994. Revêtant un style documentaire, son œuvre est essentiellement axé sur le paysage contemporain et les mutations dues à l'intervention humaine.

Dans le cadre du « Prix Photo du Jeu de paume 2006 », Jürgen NEFZGER présente la série « Fluffy Clouds » (2003-2006). Réalisées à la chambre, ses photographies présentent un tour de plusieurs pays européens (France, Allemagne, Espagne, Suisse, Grande-Bretagne, Belgique) à travers leurs centrales nucléaires. Ces dernières sont majoritairement prises en panoramique horizontal et semblent se référer à des compositions nées d'une tradition picturale du paysage (sous-bois, panoramas, perspectives alliées à l'art de la couleur, étendues et brumes romantiques). Soit évidente et frontale, soit évoquée par les colonnes de fumée, ou encore perceptible au loi, leur présence provoque des ruptures dans la composition paisible et harmonieuse des vues que l'artiste a voulues belles. Cf. son portefolio en ligne

 
Jean-Christian BOURCART (né en 1960 à Colmar ; vit et travaille à New York depuis 1997) s’est formé à l'École Technique de Photographie et d'Audiovisuel de Toulouse (1983), puis à la psychologie (1985-1987).

Jean-Christian BOURCART est l'auteur un important corpus de portraits qui – d'Isabelle Huppert à Willem Defoe, en passant par Francis Bacon – lui permet de saisir les identités enfouies de ces personnalités en dehors de tout esprit conventionnel. Ceux-ci sont habitées, selon ses mots « par les mêmes préoccupations : transgression, clandestinité, obsession, mouvement » et le même souhait de « photographier les gens, leurs activités, leurs traces (...) » pour « dévoiler des mondes secrets ou trop fugaces pour que l'on y porte attention ».

A l'occasion du « Prix Photo du Jeu de paume 2006 », Jean-Christian BOURCART présente dix photographies appartenant à deux ensembles récents : « Traffic » (2003 – des portraits d'automobilistes bloqués dans les embouteillages, réalisés au téléobjectif) et « Stardust » (2006 – des images floues, réalisées dans un cinéma multiplex new-yorkais, donnant une impression de masses de couleurs fantomatiques). Cf. son portefolio en ligne

Commenter cet article

fudo 26/04/2007 12:06

Jürgen Nefzger est l'auteur de deux livres de photographie sur le paysage français: Hexagone 1.le paysage fabriqué
L'urbanisme de loisir, mer et montagne, les barres et les tours qui implosent, le mauvais rêve de la maison individuelle.

et Hexagone 2. le paysage consommé
Marée noire, tempête 1999, sacs plastiques, paysage rural très mécanisés proche des centres de consommation, le loisir et l'habitat à proximité des tours de refroidissement des centrales.

"Le photographe habite une société de loisirs consommés. Il y chemine d’habitats nouveaux en centres commerciaux, de stations balnéaires en quartiers de plein air, de parcs de loisirs en zones d’activité. Il campe sa chambre face au bonheur factice d’une appropriation individuelle, au front d’une catastrophe collective dévoilée ou potentielle. Il instruit en tension la beauté généreuse du paysage et la clarté assurée de sa détérioration. Peu importe qu’il s’agisse du Gers, de la banlieue parisienne ou marseillaise, de telle ou telle station de montagne ou de bord de mer. Le constat est présent, non comme une dénonciation qui n’aboutirait qu’à une prise de position somme toute banale, mais comme une proclamation politique du doute. Les photographies de Jürgen Nefzger ne se corsettent pas en un art engagé aux formes prisonnières d’un discours simplifié, elles sont une invitation à la pensée complexe dans le plaisir assumé des sens et du sens". Jean Marie Balner

Des extraits sont en ligne sur le site des éditions Fûdo