Publié par Jean-david Boussemaer


Dans le cadre d’une « carte blanche » accordée par Renaud Donnedieu de Vabres, Dominique Morlotti investit cinq vitrines du Ministère de la culture et de la communication (Palais Royal). Il présente Gradiva, celle qui marche en avant, un film expérimental accompagné d’un ensemble de photographies. L’artiste est un ancien directeur de maisons de mode, qui a créé sous son nom propre une ligne de prêt-à-porter. Parallèlement, il a également collaboré à la préparation de nombreux films et pièces de théâtre.

 
Pour cette œuvre dont le titre fait référence au récit autobiographique Gravida de Jensen, ainsi qu’au film L’année dernière à Marienbad d’Alain Resnais, Dominique Morlotti a travaillé autour de l’allure féminine, du mouvement et de la démarche avec un cadrage très rapproché des jambes. Grâce à la voix off de la comédienne Sophie Nidergang et à la musique, il parvient à évoquer le souffle humain, le rythme cardiaque ou l’arythmie.


Les vitrines du Palais Royal sont en accès libre aux horaires d’ouverture des jardins du Palais Royal : tous les jours du 17 novembre au 17 décembre 2006, de 7h30 à 20h30.

Commenter cet article