Publié par Jean-david Boussemaer


- ENSBA : Rencontre avec Françoise PARFAIT (14h30)
14, rue Bonaparte - 75006 Paris - site - fiche

-
Galerie 13Sévigné : Entretien de Michel MAFFESOLI avec Nicolas BOURRIAUD (18h30)
? : A l'occasion du nouveau livre de Michel MAFFESOLI, Le Réenchantement du monde - une éthique pour notre temps (aux éditions de la Table Ronde)
13, rue Sévigné - 75004 Paris - site - fiche

- Galerie La Ferronnerie / Brigitte Négrier : Expo collective (19h-)
? :
Dominique DEHAIS, Laurent FIÉVET, Céline MAROT, Vittorio ROERADE, Jacqueline TAÏB et Jérôme TOURON.
Dates expo : du 30 janvier au 3 mars 2007
40, rue de la Folie-Méricourt - 75011 Paris


- Galerie Rx : Expo de portraits de Roy SCHATT (18h-21h)
> + dans l'Espace 2 : Expo de Ji-Yeon SUNG
Dates expo : du 30 janvier au 22 février 2007
6, avenue Delcassé - 75008 Paris -
site - fiche

 

SUNG Ji-Yeon - galerie Rx
Carte blanche à Philippe Piguet - SUNG Ji-Yeon du 30/01/2007 au 22/02/2007
Galerie Rx, Paris


- Institut Hongrois : Expo de Sabine FAZEKAS « A la source de pays sages » (19h)
? : Sabine Fazekas, artiste plasticienne franco-hongroise, présente sa perception de moments éphémères offerts par Dame Nature. Elle s’y exerce dans de subtils glacis sur toile saisissant le mouvement intérieur des éléments eau et air. De même, elle nous entraîne dans les paysages intermédiaires qu’elle créée en pleine nature. Nées de visions à des emplacements précis, ces installations in situ de type Land art, qui sont réalisées avec les ressources naturelles locales, s’intègrent complètement au milieu parfois sur plusieurs hectares. Elles incorporent les éléments présents tels que les arbres, l’eau, etc et rappellent parfois aux habitants des habitudes ancestrales. Elles mettent en valeur l’essence de ces territoires choisis. Elles représentent le plus souvent des signes anciens tels que le caducée, le signe Omega ou encore l’arbre sephiroth. Accompagnées de performances de danse et musique, elles deviennent de réels lieux de transformation, lien entre le ciel et la terre, montrant le passage entre le divin et l’humain. L’artiste est à l’écoute de l’habitant végétal et/ou minéral et va jusqu’à créer des installations révélant l’histoire de cette matière, comme avec ce tabac sauvage de Hongrie aux particularités contradictoires. L’oeuvre est éphémère, la seule trace est photographique. SF nous fait la démonstration que la perception fait l’expérience. Face à l’accélération des changements climatiques, cette exposition nous montre ce que la nature nous apporte en profondeur.
Dates expo : du 30 janvier au 3 mars 2007
92, rue Bonaparte - 75006 Paris
-
site

- Musée du Quai Branly : Conférence de Patrice CHEREAU « Qu'est-ce-qu'un corps ? » (18h30 - gratuit)
? : Né en 1944 en Anjou, Patrice
CHEREAU est metteur en scène de théâtre, d’opéra et réalisateur de films. ll rencontre le théâtre au lycée Louis-Le-Grand, où ses mises en scène sont immédiatement remarquées. De 1966 à 1969, il dirige le théâtre de Sartrouville, puis travaille au Piccolo Teatro de Milan, dirigé par Giorgio Strehler, jusqu’en 1972. De 1972 à 1981, il co-dirige le Théâtre National Populaire de Villeurbanne, avec Roger Planchon et Robert Gilbert. Il met en scène Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach à l’Opéra de Paris. Dans la même période, la création de la Tétralogie, de Richard Wagner, au Festival de Bayreuth, sera un événement mondial, de même que la création de la version intégrale de Lulu d’Alban Berg à l’Opéra de Paris, deux expériences exceptionnelles aux côtés de Pierre Boulez. En 1975, il tourne son premier film, La Chair de l’orchidée. De 1982 à 1990, co-directeur, avec Catherine Tasca, du Théâtre des Amandiers de Nanterre, il y forme une nouvelle génération de comédiens et créé la quasi-totalité de l’œuvre théâtrale de Bernard-Marie Koltès. En 1984, son troisième film L’Homme blessé, obtient le César du meilleur scénario. Après Nanterre, il se consacre à l’opéra (Wozzeck en 1992 et Don Giovanni en 1994) et au cinéma avec la réalisation de La Reine Margot en 1994, Prix du Jury au Festival de Cannes. Suivront au cinéma Ceux qui m’aiment prendront le train (1998), Intimacy (1999), Son Frère (2002), pour lequel il reçoit l’Ours d’argent à Berlin. En 2003, Patrice Chéreau revient au théâtre, avec Phèdre de Racine présenté aux ateliers Berthier avec le théâtre de l’Odéon. Son dernier film, Gabrielle, est sorti en 2005.
Réservation conseillée
.

Rue de l'université - 75007 Paris

Commenter cet article