Publié par Jean-david Boussemaer

L’actuelle conservatrice en chef du Musée d’art moderne de Lille Métropole, Villeneuve d’Ascq, Joëlle Pijaudier-Cabot vient d’être nommée directrice des Musées de Strasbourg. Elle prendra ses nouvelles fonctions en mars ou avril 2007.


La direction des Musées de Strasbourg rassemble et anime un réseau de 10 musées qui bénéficient de services communs assurant leur bon fonctionnement scientifique, administratif et technique. Elle regroupe les musées suivants : le Musée des Beaux-Arts, le Musée des Arts décoratifs, le Musée Zoologique, le Musée Archéologique, le Musée Historique, le Musée de l’Oeuvre Notre-Dame (Moyen Age et de la Renaissance), Musée Alsacien, le Cabinet des Estampes, le Centre Tomi Ungerer (créé en 1990) et le Musée d’Art Moderne et Contemporain (crée en 1998).

Joëlle Pijaudier-Cabot a dirigé, durant 18 ans, le Musée d’art moderne de la Communauté de Lille. Sous son impulsion, les collections du musée ont connu un développement notable dont l’aspect le plus significatif a été la donation, en 1999, de la collection d’art brut de l’Aracine. Elle a développé une politique d’expositions temporaires de rayonnement international, dans le champ de l’art moderne et contemporain ; parmi les plus récentes : L’Envers du décor, dimensions décoratives dans l’art du XXème siècle ; Mexique-Europe, allers-retours, 1910-1960 ; Robert Filliou, Génie sans talent ; Art & Language : too dark to read ; ou encore actuellement au Japon Picasso, Modigliani et leur époque, collections du Musée d’art moderne Lille Métropole.

Elle a conçu et développé le projet scientifique et culturel sur les bases duquel le musée d’art moderne fait aujourd’hui l’objet d’un programme de travaux d’extension et de modernisation (architecte Manuelle Gautrand), qui connaîtra son terme en 2008 et donnera au musée une personnalité sans égale, puisque faisant dialoguer une collection d’art moderne et contemporain avec une collection d’art brut.


Commenter cet article