Publié par Jean-david Boussemaer


- Centre Pompidou (grande salle) : Conférence d'Olivier CADIOT (19h30)
? :
A l'occasion des 30 ans du Centre
Place Georges Pompidou - 75004 Paris -
site - fiche


Fondation d'entreprise Ricard : Rendez-vous sur l'imaginaire sur le thème de la « Prostitution et socialité »  (18h30)
? :
Michel Maffesoli réunit Marie-Elizabeth Handman, maître de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en sciences sociales, Sonia Verstappen, prostituée, et Gérard Laniez, Président de l’association Himeros
9, rue Royale - 75008 Paris -
site - fiche

- Galerie AAA : Expo « Dress code » 
Dates expo : du 15 février au 31 mars 2007
75, rue Charlot - 75003 Paris - site

- Galerie Charlotte Norberg : Expo de Luna « Le Cri » (18h-21h)
Dates expo : du 15 février au 17 mars 2007
30, rue de Seine - 75006 Paris - site - fiche

Luna, Gate-21

Luna, Gate-21. Photographie, 125 x 188 cm.
Courtesy galerie Charlotte Norberg, Paris



- Galerie Schirman & De Beaucé : Deuxième vernissage de l'expo de Yann Delacour « Empreintes » (18h-22h)
Dates expo : du 18 février au 8 mars 2007
15, rue de Grenelle - 75007 Paris - site

- Galerie Pascal Vanhoecke : Expo de Michael BURGES et Udo NOGER « Espaces transitoires » (15h-)
? :
La thématique de cette exposition entend promouvoir et défendre les procédés récents de l’Abstraction. Les artistes en question créent des objets hybrides qui brouillent les classifications traditionnelles de l’œuvre. Ils se situent dans un entre-deux qui oscille de la stricte forme picturale à l’objet en trois dimensions soulignant ainsi la défaillance de notre perception. Les notions de transparence et d’opacité, de matérialité et d’immatérialité, d’apparition et de disparition sont au cœur des problématiques de ces artistes, elles mettent en évidence des espaces non figés et indéfinissables : des espaces transitoires. Peu importe le type d’espace, qu’il soit  d’ordre pictural, de la temporalité ou encore du virtuel ; l’espace transitoire est le principe qui sous-tend chacune des oeuvres. L’abstraction est ici libérée de la planéité du tableau et les œuvres de ces artistes, en faisant référence à l’Art cinétique ou au Minimalisme, mettent en place de nouveaux procédés.
Dates expo : du 15 février au 24 mars 2007
21, rue des filles du Calvaire - 75003 Paris - site - fiche


-
La Générale : Expo de Hugues ALLAMARGOT « Prestige Painting and Co. » (18h-)
? : Installations et sculptures à la croisée des mondes du cinéma et des vapeurs supers héroïques des Marvels revisités par ses soins. Entre mythes et archétypes, son travail s'apparente à un conte de fées moderne. Ses dernières toiles sur tôle aux couleurs des marques emblématiques des voitures de luxe mettent en relief les rêves et les paradoxes de notre société qui hésite entre un matérialisme excessif et la raison que nous impose un futur incertain.
Dates expo : du 15 au 25 février 2007
> + Performances de Oject Factory et Yuris Lesnik (spectacle onirique aux frontières de la danse, de la sculpture et du jonglage) et des concerts de Mysterious Guest (Slam Funk) et Deneb Algedi (Afro Jazz Funk). Spectacles à partir de 22 heures.
10/14, rue Général Lasalle - 75019 Paris - site - fiche


- Libriairie En marge : Concert de KUMISOLO (The Konki Deut) (18h-)
? : A l'occasion de la sortie du livre Réjouissance de Quentin VIJOUX
92, rue Jean-Pierre Timbaud - 75011 Paris -
site


-
Mains d'oeuvres : Expo « Aller retour vituel » (18h-)
? : L
oin de se réduire aux seules technologies numériques, la notion de virtuel représente l’espace immatériel dans lequel se déploie toute proposition artistique (du dessin à l’installation, de la performance à la vidéo). En effet, le virtuel n’est pas une affaire de technique. Il consiste essentiellement en une façon de penser, de percevoir et de faire sentir un rapport au réel et aux qualités du temps. Il est précisément ce qui fait « fuir » le réel et déjà-là, hors de leurs propres limites. Non moins réel que Le Réel unique et familier, il se manifeste chaque fois que des forces viennent s’emparer des formes ordinaires du monde pour en faire sentir l’altérité et révéler leur potentiel de devenir et de transformations. Les œuvres réunies sous ce titre, aussi différentes soient-elles, ont en commun le désir d’explorer un espace mental et d’échapper à la stabilité apparente du monde et du présent, en impulsant un mouvement d’aller-retour entre les éléments de l’œuvre et l’imagination désormais « mouvementée » du spectateur.
Fondé en 2003, le réseau Artskool vise à soutenir des jeunes artistes professionnels internationaux issus d'écoles d'art. À travers un partage d'informations, un espace de rencontres et de réflexions, et une visibilité grâce à ses projets culturels, les actions du réseau Artskool s'inscrivent généralement dans un cadre triparti : artistes / galerie / école d'art. Ici, les membres du réseau interprètent les médias numériques avec des éléments concrets du réel et invitent le public autour d'un "aller retour virtuel".
Avec Argentinelee, Filomena Borecka, Yu-cheng  Chou, Jean-Baptiste Couronne, Mirjam Fruttiger, Pierre Guy, Nam-kee Hong,  Julien Jassaud, Hyun-myung  Kim, Seong-youn Kim, Seong-hoon Park, Laurent Pernot, Sébastien Szczyrk, Ju-jun Ye

Dates expo : du 15 février au 17 mars 2007
> +
à partir de 20h : Performances de Pierre Guy, Ju-jun Ye et Sébastien Szczyrk.
21, rue des filles du Calvaire - 75003 Paris - site - fiche

-
Musée du Quai Branly : Conférence de Natalie DESSAY « Qu'est-ce-qu'un corps ? » (18h30 - gratuit)
? :
Née en 1965 à Lyon, Natalie
DESSAY est cantatrice, avec une tessiture qui lui permet d’aller des rôles pour coloratura au soprano lyrique. Après des études à Bordeaux et à l’école de l’Opéra de Paris, elle est engagée à Vienne puis fait ses débuts sur la scène de l’Opéra Bastille en 1992 dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach, où elle incarne l’automate Olympia. En 1994, elle interprète sa première Reine de la Nuit, dans La Flûte enchantée de Mozart. Au fil des années, elle s’éloigne des rôles pour coloratura pour se rapprocher de Lucia di Lamermoor de Donizetti, ou de La Somnambule de Bellini. Régulièrement invitée sur les grandes scènes internationales, au Metropolitan opera depuis 1996, à Vienne, Genève, à la Scala de Milan et Covent Garden, un kyste sur une corde vocale la contraint à se faire opérer, accident qu’elle surmonte avec une remarquable intelligence. Après une patiente rééducation, elle chante à nouveau dans le monde entier. Son dernier enregistrement, Le miracle d’une voix, qui réunit quelques-uns de ses plus grands rôles, est sorti en octobre 2006 pour EMI Classics. Réservation conseillée.
Rue de l'université - 75007 Paris

- Palais de Tokyo : Conférence de Tom McCARTHY « La navigation fut toujours un art difficile » (19h30)
? :
Premier rapport de la Société Nécronautique Internationale, par Tom McCarthy, secrétaire général de l'INS.
Depuis 1999, la Société Nécronautique Internationale (INS) opère comme une "organisation contaminatrice" composée de comités et des sous-comités d'artistes, d'écrivains, de philosophes et d'activistes. En 2003, leur Département de Propagande a infiltré le site web de la BBC, utilisant le code source comme base de données pour s'approprier le réseau; en 2004 ils ont transmis par radio des messages cryptés dans les environs de Londres proche du style Cegeste dans Orphee de Jean Cocteau.  Comme ils préparent leurs auditions parisiennes (qui se tiendront au Palais de Tokyo en 2008), Tom McCarthy, secrétaire général de l'INS nous livre le Rapport de l'INS de 2002, les plans et les affaires qui ont émergé des interrogations que se posent l'INS au sein du bureau de l'antimatière de Londres l'année dernière.
> + 18h : Concert de Noël AKCHOTE et Andrew SHARPLEY dans la serre de Peter COFFIN
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site - fiche


- Le Plateau : Concert de WARMBABY & THE BRATCHMAN  (19h30 - 4 €)
22, cours du 7ème art - 75019 Paris - 75019 Paris -  site - fiche

Commenter cet article