Publié par Jean-david Boussemaer


Michel Blazy (né en 1966, vit à Paris) est un « artiste de l’incontrôlable », qui travaille essentiellement sur les manifestations du vivant. Ses installations éphémères dévoilent des évolutions instables, des altérations biologiques… 

Dans la continuité de son œuvre Patman présentée lors de la précédente exposition du Palais de Tokyo, « 5’000’000’000 d’années », Michel Blazy développe un projet beaucoup plus vaste, au sein de la grande nef. A travers de multiples micro-événements, il donne à voir et sentir aux visiteurs les effets de « germinations souhaitées ou accidentelles, de dessiccations et altérations des matières, de moisissures et pourrissements microscopiques, de dégradations des surfaces, de dégénérescences, de transmutations, de décrépitudes des formes… »

En constante évolution, l’exposition « s’appréhende dans la durée, dans la mise en relation des différents moments, dans la lecture des liens entre les cycles successifs ».


Cf. les photos du montage de l'exposition de Michel Blazy

Commenter cet article