Publié par Jean-david Boussemaer


- Fondation Henri Cartier-Bresson : Conférence « Enseigner la photographie, une état des lieux » (18h30-20h)
? : Avec André Gunthert (chercheur et maître de conférences, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), Patrick Talbot (directeur, Ecole Nationale de la Photographie, Arles) et Brice Matthieussent (professeur d'esthétique, Ecole des Beaux Arts de Marseille).
2, impasse Lebouis - 75014 Paris - site - fiche


- Galerie Albert Benamou : Expo de Sergey MAXIMISHIN (17h-21h)
? :
Lauréat de nombreux prix (deux World presse en 2004 et 2006), Maximishin se concentre presque exclusivement sur la vie quotidienne, et par ses rencontres, il cherche avant tout à raconter comment vivent les autres. Selon lui, l’émotion que donne la photographie ne diffère pas de celle donnée par la peinture, le théâtre, le cinéma ou la sculpture; comme il le dit lui-même, l’harmonie entre la forme et le contenu est un critère pour réaliser une bonne image : « Le contenu (ce qui est photographié) est une conversation entre l’homme et l’homme. La forme est une conversation entre l’homme et Dieu ». Les photos sont prises au péril de sa vie et souvent dans des conditions extrêmes en Corée du Nord, en Irak, et dans les pays de l’ex Union soviétique. Un réalisme sans faille et la neutralité de ses images révèlent un reporter aguerri mais aussi un homme empreint de compassion. A travers des clichés qu’il ne retouche jamais, Maximishin dénonce le désarroi des êtres humains en proie aux catastrophes naturelles. Il dénonce aussi les dictatures militaires et leur absurdité ainsi que la misère des enfants livrés à eux mêmes. La sélection de photographies faite par Albert Benamou et Albert Koski révèle les étapes les plus marquantes de ses itinéraires et de sa vision critique de l’humanité.
Dates expo : du 14 mars au 7 avril 2007
24, rue de Penthièvre - 75008 Paris -
site
- fiche

- Vitrine de l'Ecole Nationale d'Arts de Paris-Cergy : Rencontre avec Dominique BLAIS et Daniele BALIT (19h-)
24, rue Moret - 75011 Paris -
site

Commenter cet article