Publié par Jean-david Boussemaer


> 52ème édition du Salon de Montrouge (gratuit, 10h-19h)


-
Confluences : Conférence « Photographie politique - Politique de la photographie » (19h)
? :
Écartelée entre une politique peoplelisée par certains médias et l'image fabriquée donnée en pâture par les politiques, comment la photographie trouve t-elle le bon angle ? Les photographes sont-ils utilisés pour illustrer les papiers ou bien manipulés par les coaches politiques ? Comment utiliser le droit de regard des photographes ?
Invités & intervenants : Michel Philippot (Le Monde 2), Didier Rapaud (rédacteur en chef à paris match qu'il quitte en 2006 et directeur artistique du festival photodemer de Vannes) et la participation des photographes : Jean-François Robert, Jean Manuel Simoes, Sébastien Calvet, Jean-Luc Luyssen, Jean Robert Dantou, Cédric Martigny, Eric Franceschi, Olivier Laban-Mattéi (sous réserve), Jean-Claude Coutausse (sous réserve), Elodie Grégoire (sous réserve), ...
> + intervention vidéo de Christian Caujolle
190, boulevard de Charonne - 75020 Paris - site - fiche

-
Fondation d'entreprise Ricard : Conférence « Coup de dès » (19h)
? : Conférence proposée par le critique d'art Cyril Jarton autour du jeu. Au programme :
> Brève histoire du dé
> Aventure du prince Yudhisthira qui se misa lui-même après avoir perdu son royaume aux dés
> Un triptyque de Goswin Van der Weyden où l’on verra le Christ ressuscité jeter trois dés au bord du tombeau.
 « Un coup de dés Jamais... » commentaire d’un poème de Stéphane Mallarmé
> La Femme-Dé (surprise)
> Entretien posthume avec T. Kudo : Le dé comme mobilier et comme habitat.
> Cas de Luke Rinehart « l’Homme à six faces ». Compte-rendu et bilan de ses expériences de « Dé-vie ». Que pensez-vous de la «Dé-thérapie » ? Pour ou contre les « Centres d’expérimentations en milieu totalement hasardeux » ?
> Digression autour de « Un, Eins, One » installation d’environ trois mille dés portant un as sur chaque face.
> Débat : Le coup de dés de Filliou a-t-il aboli le hasard ? Avec la participation directe ou indirecte de Thierry Mouillé (artiste) Pierre Tilman (poète et biographe de Filliou) et Coyote (inclassable).

9, rue Royale - 75008 Paris - site - fiche

- Immanence : Kasper Toeplitz & Philippe Simon « Last Blood » (20h)
? : Expérience d'immersion noise-drone avec instruments à cordes frottées (violon électrique 5 cordes et Bass Cello)
> + Mattin - The Spectacle of Being The Spectacle Un hommage au premier film de Guy Debord, Hurlements en faveur de Sade. Il s'agit ici d'utiliser l'espace, mais aussi le bruit, la lumière et leur antithèse, pour questionner la manière dont s'organise la performance et ainsi, exposer les rôles et hiérarchies qu'elle créé. Généralement, le performeur fait des choix que le spectateur doit accepter, cette passivité étant considérée comme du "respect". Par là même, ce type d'événement favorise la reproduction de stéréotypes et une consommation immédiate de la "culture". Durant cette performance-concert, on questionnera cette création de situation en étendant les notions d'improvisation et de performance jusque dans la psyché du spectateur: le spectacle d'être soi-même le spectacle.
21, av. du Maine - 75015 Paris
- site - fiche

- Palais de Tokyo (librairie) : Présentation de Slumberland de Virginie BARRE (19h-21h)
? : Virginie
BARRE présente son premier catalogue monographique Slumberland. Virginie BARRE fait partie de cette jeune génération d’artistes dont les installations ont déjà été exposées au Palais de Tokyo. Il y a dans ses dessins et ses installations du punk et du film noir. Virginie BARRE préside aux destinées d’un univers de marionnettes ou de poupées effrayantes dont on ne sait s’il tient du magasin aux accessoires d’un film d’horreur ou du cauchemar d’enfance. Les deux semblent en effet mêler ici leurs influences, entre bande dessinée et death metal. Ce travail nous invite à pénétrer au sein de moments arrêtés dans tel film ou tel rêve d’angoisse. Et, comme dans tout scénario ménageant l’émergence de l’angoisse, le fou rire menace tout autant que la peur panique.
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site - fiche

Commenter cet article