Publié par Jean-david Boussemaer


>> Parcours Saint Germain

- Centre culturel suisse : Spectacle de danse de Perrine VALLI « Série » (20h - 8€ / 5€)
? :
Après une longue formation (Conservatoire National de Lyon, CDC Toulouse, London Contemporary Dance School) et de riches rencontres (Thierry Baë, Marco Berretini, Julyen Hamilton, Odile Duboc, Olga Mesa…), cette jeune danseuse et chorégraphe francosuisse travaille avec Estelle Héritier et Cindy Van Acker. Elle présente Série, une nouvelle création, fruit de sa résidence à Mains d'Œuvres. Constituée de six courts solos, cette pièce variable et modulable est le résultat des recherches de Perrine Valli sur l'influence de l'espace sur le mouvement lui-même.
32-38, rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris - site - fiche

- Fémis : Séance de projection (20h30 - entré libre)
> L'Obligation du blanc de John Lalor (2005, 9 minutes, vidéo)
? : Ce film est un long faux travelling à travers une forêt au bord de la mer entre le jour et la nuit. La forêt est une accumulation de troncs,et la répétition du même arbre. Sa traversée est infinie, comme est infinie son étendue, où l'arbre cache toujours la forêt.
> Les marges heureuses de Blanca Casas Brullet (2005, 13 minutes, super 8 en vidéo)
> Home de Patric Chiha (2006, 50 minutes, 35 mm)
+ d'infos sur pointligneplan.com
6, rue Francoeur - 75018 Paris

-
Fondation Cartier : Concert de Fovea Hex (19h30 - tarif unique : 10 €)
? :
Fovea Hex réunit autour de la chanteuse et compositrice irlandaise Clodagh Simonds, connue pour avoir collaboré avec des noms aussi prestigieux que ceux de Brian et Roger Eno (qui ont collaboré à la composition de la BO du film Dune de David Lynch) ou Carter Burwell (compositeur pour les frères Cohen ou Spike Jonze).
Entre voix traditionnelles et musique expérimentale, Fovea Hex développe un univers onirique et mystérieux, d’une profondeur presque abyssale. La singularité du projet réside probablement dans son absence de narration musicale : des fragments de voix éthérées et superposées abordent des thèmes sombres et énigmatiques pour se perdre dans un silence qui se fait matière. Insaisissable et dense tout à la fois, le son de Fovea Hex est une véritable expérience sensorielle, à rapprocher, peut-être, de ce que le spectateur est amené à éprouver face à certains films de David Lynch.
261, bd Raspail - 75014 Paris - site - fiche


- Galerie de multiples : Expo « Géométrie variable » (16h-)
? : Avec Stéphane Calais, Nicolas Chardon, Geneviève Claisse, Claude Closky, Jason Dodge, Véronique Joumard, François Kohler, Bertrand Lavier, Sol LeWitt, Stéphane Magnin, Almir Mavignier, Mathieu Mercier, François Morellet, Robert Morris, Olivier Mosset, Andréas Reiter Raabe, Benjamin Rivière, Mitja Tusek, Felice Varini, Emmanuelle Villard, Dan Walsh...

Dates expo : du 24 mai au 31 juillet 2007
17, rue Saint-Gilles - 75003 Paris
- fiche

- Galerie Michel Rein : Expo de Jimmie DURHAM « Labyrinth » (18h-21h)
? : La galerie Michel Rein présente la deuxième exposition personnelle de Jimmie Durham (après
« Une pierre presque volante » en 2004). Intitulée « Labyrinth », cette exposition fait partie d’un projet en partenariat avec l’Atelier Calder à Saché (les 1er et 2 juin), et le Château de Oiron (du 23 juin au  30 septembre). Les oeuvres présentées dans ces trois expositions ont été réalisées par Jimmie Durham au cours de  sa résidence à l’Atelier Calder, début 2007.
Au début de
« Labyrinth », il y a la rencontre avec un arbre. Un hêtre tombé dans le parc de Strasbourg lors d’une tempête. Jimmie Durham le voit comme une grande carcasse, couchée sur le flanc. « Oh, big tree! » Pas d’a priori quant à l’usage qu’il peut en faire. Le tronc est couvert de déclarations gravées dans l’écorce par une succession de générations d’amoureux… Puis l’histoire de l’arbre se révèle à la menuiserie, où l’artiste le fait débiter en épaisses planches. Il découvre alors une nouvelle et complexe histoire. L’autopsie révèle sept balles d’arme à feu, restées fichées là au c¦ur de l’arbre depuis la seconde guerre mondiale. Plusieurs semblent avoir fini leur course dans le bois après avoir traversé un corps. Autour du cuivre et du plomb, un champignon s’est développé, des vers et insectes ont fait leur travail en creusant des galeries.
Dates expos : du 24 mai au 28 juillet 2007

42, rue de Turenne - 75003 Paris - site - fiche

- Galerie Pascal Vanhoecke : Expo de François CALVAT « Retrospective / retour sur 63 ans de création »
Dates expo : du 24 mai au 23 juin 2007
21, rue des filles du Calvaire - 75003 Paris - site - fiche


-
Palais de Tokyo : Vernissage de « La Marque noire »  (20h-minuit)
? : Grand vernissage au Palais de Tokyo des trois expositions qui composent le programme de la nouvelle session intitulée
« La Marque noire » en référence directe à l'intérêt de l'artiste Steven Parrino pour cette couleur et pour tout ce qu'elle représente symboliquement et esthétiquement.
Décédé subitement au début de l'année 2005, Steven Parrino pourrait être considéré comme le modèle d'une attitude artistique particulièrement radicale et sans concession, toujours enclin à mélanger les genres et à activer les collaborations les plus variées.
« La Marque noire » tente de montrer cet état d'esprit en proposant une composition d'expositions et d'événements pendant tout l'été.
Trois expositions composent et rythment cette session : 
- STEVEN PARRINO : RETROSPECTIVE 1981-2004, qui réunit un large ensemble des oeuvres majeures de l'artiste ;
- BEFORE (PLUS OU MOINS), qui propose des oeuvres d'artistes qui l'ont particulièrement intéressé ;
- BASTARD CREATURE , qui invite des jeunes artistes qu'il a soutenus et inspirés.
> + A 21h : Jutta KOETHER présente la performance "Metalist Moment".
? : Jutta Koether est artiste, écrivain et musicienne. Elle a fait partie du groupe Electrophilia de Steven Parrino et a collaboré avec Kim Gordon (Sonic Youth). Elle a signé de nombreux textes dans le magazine Spex à Cologne, où elle a pu expérimenter de nombreuses formes d'écritures depuis une vingtaine d'années. Ses livres d'artistes s'intitulent f (1987), 20 Minuten (1989), massen (1991), The Inside Job (1992) et Desire is War (2003). Sa dernière exposition, "I Is Had Gone", somme d'installations et de peintures des quinze dernières années, a eu lieu en 2005 à la galerie Thomas Erben. Metalist Moment est une performance dans laquelle on trouve des éléments de la "cruauté" chère au théâtre d'Artaud.
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris - site - fiche

Commenter cet article