Publié par Jean-david Boussemaer


>> Parcours Saint Germain


- EHESS : Rencontre avec
Olaf NICOLAI (19h-21h)
? : Olaf Nicolai est né en 1962 à Halle, en Allemagne de l'Est. Il a étudié (la littérature et la philologie) à Berlin, à Budapest et à Vienne, il vit à Berlin.
Son travail réinterroge les catégories et les formes de la tradition moderniste au XXe siècle, à l'Est comme à l'Ouest. En 2002 "La Flamme de la Révolution, couchée (à Wolfsburg)", rend à son formalisme sophistiqué un monument public installé en 1967 à Halle pour le 50e anniversaire de la Révolution d'Octobre: 24 mètres de béton rouge d'une séduisante complexité une fois renversés à l'horizontale dans l'espace clos du musée. Si "Lénine: 8 m2" transformait en carpette chatoyante les 8 m2 d'espace vital reconnus nécessaires à chacun par la Révolution d'octobre, "Paysage, Métaphysique et Béton (d'après Max Bill)" ou "Meuble / Sculpture (d'après Donald Judd)" transcrivent dans la fonctionnalité du mobilier les méthodologies les plus rigoureuses du grand art moderniste (Nicolai a aussi inventé un caractère typographique pour une édition de "L'Architecture de verre" de Paul Scheerbart). Les codes ornementaux de l'architecture d'Allemagne de l'Est se font motifs et formes dignes d'un magazine de "style de vie" comme Wallpaper, et Nicolai n'hésite pas à proposer dans le même élan un patron pour réaliser soi-même son costume Prada ou une "œuvre in situ où que l'on se trouve". Pour éclairer son "Portrait de l'artiste en Narcisse sanglotant" (2000), on ne manquera pas de lire l'essai qu'il publia dans le catalogue de l'exposition "Der Dritte Sektor" (Wolfsburg, Leipzig, 2002): "Production as performance, or : Labor in the Diorama".
Depuis 1994 Olaf Nicolai a exposé dans les principaux musées allemands, aux Pays - Bas, à PS 1 et à Printed Matter (New York). En France on a pu voir son travail dans "Half Square Half Crazy", à la Villa Arson (2007), ou dans "The Freak Show", actuellement au Musée d’Art Contemporain de Lyon (2007).
96, bd Raspail- 75006 Paris

Commenter cet article