Publié par Jean-david Boussemaer

>> Art Basel + offs : Bâlelatina, Liste, PrintBasel, Scope et Voltashow
>> Parcours Saint Germain

- Centre culturel suisse : Création/performance dansée ACT (20h - 8€/5€)
? : De et avec Alexandra BACHZETSIS, Lies VANBORM et Tina BLEULER
32, rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris -
site - fiche

-
Point Ephémère : Performance Chdh de Cyrille HENRI et Nicolas MONTGERMONT (19h - entrée libre)
? : chdh est une performance hybride live, proposant une symbiose entre le son et l’image. Entre le minimalisme et l’industriel, chdh crée un univers unique, froid mais organique. Grâce à l’utilisation d’algorithmes mathématiques et de modélisations physiques, chdh apporte une nouvelle vision de l’utilisation d’outils informatiques dans la création musicale. L’utilisation d’objets audiovisuels, ayant une composante sonore et une composante vidéo pilotées par les mêmes paramètres de contrôle autorise une gestion efficace des relations entre les deux médiums. Ce projet évoque un monde virtuel, constitué de créatures abstraites plus ou moins autonomes. L’esthétique de la vidéo et du son est minimaliste : sinus, diracs et bruits interagissent avec des cubes, des sphères et d’autres formes primitives en 3D dans un environnement visuel noir et blanc. Le rôle de chdh en concert est de jouer avec le mouvement de ces objets, afin de les faire vivre et réagir. Deux musiciens manipulent les instruments en utilisant une couche abstraite, représentation informatique de l’objet audiovisuel. Chaque algorithme crée alors des données utilisées pour la synthèse de la vidéo et le la synthèse du son, créant une forte cohésion dans la performance.
Cyrille Henry, artiste et développeur pluridisciplinaire, s’intéresse à l’interaction entre le geste humain et l’informatique. Son travail s’est orienté tour à tour vers les capteurs ou la modélisation physique pour l’analyse gestuelle, les interfaces de contrôle informatique, ainsi que la synthèse sonore et visuelle en temps réel.
Nicolas Montgermont, chercheur et artiste, étudie les relations entre art et sciences en utilisant l’ordinateur comme un atelier. Après une formation en traitement du signal, il étudie les sciences appliquées à la musique à l’IRCAM, s’intéressant particulièrement au contrôle de la synthèse.

200, quai de Valmy - 75010 Paris - site - fiche

Commenter cet article