Publié par Jean-david Boussemaer


La Fondation d’entreprise Ricard
- tout fraîchement redessinée par les architectes Jakob et Marcfarlane - accueille l’exposition « Dérive » du 9 octobre au 16 novembre 2007.

Choisi comme commissaire pour la 9ème édition du Prix Fondation d'entreprise Ricard, l'artiste Mathieu Mercier (qui disposera d'une exposition au Musée d'art moderne de la ville de Paris en octobre prochain) a conçu cette exposition à partir des œuvres de onze artistes de la jeune scène française :
> Wilfrid Almendra, Vincent Beaurin, Christophe Berdaguer et Marie Péjus, Julien Bouillon, Stéphane Calais, Sammy Engramer, Marc Etienne, Daniel Firman, Régine Kolle, Hugues Reip et Virginie Yassef.

Des inclinations formelles et des attractions spontanées d’œuvres diverses, est né un paysage hétérogène, multiple, suffisamment cohérent pour former un sujet. Bien qu’il ne soit pas nécessairement un thème récurrent des artistes sollicités, la nature, et plus précisément sa représentation, est l’un des enjeux de cette réunion. Si l’homme en semble absent, il est pourtant partout présent ; chaque œuvre témoigne de la ou des relations, qu’entretient l’homme à la nature. Une relation parfois proche de la nostalgie - et alors l’évocation des paradis perdus n’est pas loin - ou à d’autres moments, totalement tournée vers l’avenir et la technologie, et qui accepte d’accélérer encore la mutation. La diversité des points de vue perturbe toute volonté de vision unique, de discours écologique, d’anticipation catastrophiste ou optimiste. Mais cette condensation - d’une nature archaïque, qui pourrait avoir vu naître l’homme, à une nature synthétique - permet, entre le désir de tout stopper et celui d’accélérer, de penser, le temps d’une exposition, une nouvelle relation au monde.

Le Prix Fondation d’entreprise Ricard sera décerné à l’un des artistes de l’exposition le 19 octobre, lors du Bal Jaune. Il est attribué par un jury de collectionneurs, amis des grands musées d'art contemporain (Centre Pompidou, Palais de Tokyo, Jeu de Paume…) et consiste en l'achat de l'œuvre, d'une valeur de 15 000 €, au lauréat. Cette œuvre est ensuite offerte au Centre Pompidou qui la présente dans ses collections permanentes. Les précédents lauréats étaient : Didier Marcel (1999), Natacha Lesueur (2000), Tatiana Trouvé (2001), Boris Achour (2002), Matthieu Laurette (2003), Mircea Cantor (2004), Loris Gréaud (2005), Vincent Lamouroux (2006).


Brèves en relation avec le Prix d'entreprise Ricard

« Incipit », 8ème édition du Prix Fondation d’entreprise Ricard

Vincent Lamouroux, lauréat du Prix Fondation d’entreprise Ricard 2006


Commenter cet article