Publié par Paddythèque

Du 19 au 21 avril 2010, La Générale offre carte blanche à AnnaO. A cette occasion, la jeune artiste présente un ensemble de peintures à l'huile et feuille d’or, sculptures en bronze, dessins à l'encre de Chine et photographies. Une exposition ponctuée de divers événements festifs.

 

AnnaOAnnaO (née en 1979, vit et travaille à Paris) est tout à la fois plasticienne, auteur-compositeur et interprète - son album She was a Princess est à paraître. Egalement poète, elle a publié des extraits de son travail dans Action Poétique, Le Zaporogue, Runbook art book, etc.

« Les sculptures d’AnnaO se découpent d’un chaos – le nôtre et le sien – dont elles découvrent et explorent les structures. La Chose s’incarne en ce qui apparaît immédiatement comme un désordre de haute précision, ici une série de Princesses du Crépuscule arrachée de haute lutte à l’invisible qui précédait. Il y eut combat mais il y a maintenant ouverture, naissance et cristallisation. On pense aux danseuses de Degas, car ces Princesses SONT des robes, de très étranges vêtements… Couture ? Certainement. Coupes et découpes, plissés que l’on dira un jour arrachés, robes et dérobes. Danseuses au hiératisme lumineusement giacomettien, envers : le punk est mort, vive le punk.

AnnaOLa peinture d’AnnaO répond à ses sculptures ou bien c’est l’inverse, sa peinture où s’emmêlent autoportraits et Princesses errantes, « de biais absolument ». La trace guide, le geste commande. La trace qu’il y a déjà pourrait-on dire, aussi bien que l’empreinte, celle d’un passage. Lignes de fuite, aussi bien que de direction.

Paysage mental et universel, lieu d’abstraction. Mais paysages absolument physiques surtout, charnels, textuels.

Ses sculptures (bronze et cinéfeuille), ses peintures (feuille d’or, encre de chine, peinture à l’huile), ses dessins aux inspirations éclectiques où se mêlent élan abstrait et poésie figurative offrent une vision à la fois hors temps et inquiétante, ou même parfois presque violente. Mais du même mouvement s’impose une douce pudeur. Les photographies qui accompagnent ou encore une fois répondent à l’œuvre sculpté et à l’œuvre peint sont pour leur part autant de métaphores fantomatiques du lieu depuis lequel l’artiste s’exprime, lieu qu’elle ne cesse de donner à entrevoir ». (A. Descarmes)

 

Les événements à la Générale 

  • Le 19 avril (à partir de 16h) : Vernissage à La Générale (14 avenue Parmentier - Paris 11)
  • Le 21 avril  (à partir de 16h) : Lectures d'AnnaO et de ses invités : Anne Kawala, Christophe Marchand-Kiss, Séverine Daucourt-Fridiksson, Alain Descarmes, Emmanuelle Grangé-Bosc, Gwennaïg Le Métayer, L Sarah Dubas... Et concert d'AnnaO, SuperBravo, Tristan Poupée, Mark Mulhollan...

Comme une réponse sonore, en avant-première à sa carte blanche à la Générale, WebSYNradio propose une présentation du travail plastique, musical et poétique d’AnnaO, mais aussi des Conversations avec Alain Descarmes détaillant les parcours de ses invités poètes, écrivains et musiciens, des extraits de son album à paraître She was a Princess produit par Marc Collin ainsi que des inédits et des morceaux de ses invités.

 

[Visuels : AnnaO, Autoportrait (détail). En bas : AnnaO, Mi-Princesse mi-errante. Dessin. Encre de Chine et encre d’or. 23 x 30 cm]

 

Commenter cet article