Publié par Paddythèque

La 37ème édition de la FIAC - organisée du 21 au 24 octobre au Grand Palais, à la Cour Carrée du Louvre et au Jardin des Tuileries - a rencontré un immense succès et le public était au rendez-vous. « La meilleure FIAC depuis 20 ans » selon de nombreux exposants...

 

FIAC-2010.jpeg

La FIAC est parvenue à confirmer son attractivité. Durant les 5 jours d'ouverture, les organisateurs ont enregistré 85'662 entrées ; ce qui représente une augmentation de 6% par rapport à l’édition 2009. 

Elle témoigne également de la solidité du marché parisien. Les publics spécialisés - collectionneurs et professionnels - se sont déplacés en masse : 21'608 invités ont assisté aux deux journées professionnelles (soit 8% de plus par rapport à 2009).

Près de 35 groupes de collectionneurs étrangers ont visité la foire ; ceux-ci sont venus d’Arabie Saoudite, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Argentine, de Belgique, du Brésil, du Canada, de Chine, des Etats-Unis, des Pays-Bas, du Japon, de Russie, de Suisse...

 

Quelques ventes significatives

A la Nef du Grand Palais

  • Henze Ketterer (Wichtrach/Bern) et Riehen (Bâle) ont rapporté plusieurs ventes jusqu’à 2,5 millions d’euros à de nouveaux clients notamment français. 
  • Cheim & Read (New York) ont été ravis du niveau de la foire et des collectionneurs présents. La galerie s’est réjouie des nombreuses ventes effectuées sur son stand, dont plusieurs transactions pour des montants autour de 500'000 €.
  • Thaddaeus Ropac (Paris, Salzburg) s’est félicitée de la présence de collectionneurs européens majeurs. La galerie a très bien vendu, certaines pièces jusqu’à 500'000 €.
  • Marcel Fleiss (Paris) a vendu des œuvres (à des prix allant jusqu’à 200'000 €) à des collectionneurs suisses, tchèques, roumains et allemands.
  • Emmanuel Perrotin (Paris) a vendu de nombreuses pièces pour des montants allant de 100'000 € à 200'000 € à des collectionneurs internationaux notamment américains.
  • Jérôme de Noirmont (Paris) a vendu toutes les pièces présentées sur son stand, certaines allant jusqu’à 100'000 €, à des clients notamment belges et américains. 
  • Yvon Lambert (Paris, New York) a vendu de nombreuses œuvres pour des montants autour de 100'000 € à des collectionneurs américains et français.
  • Georges-Philippe et Nathalie Vallois (Paris) ont qualifié la FIAC 2010 d’« exceptionnelle ». Selon Nathalie Vallois, l’atmosphère a été très « acheteuse ». Tout le stand a été vendu.
  • Hauser & Wirth (Zurich, Londres, New York) a également cédé l’ensemble de son stand dédié à Matthew Day Jackson. Des pièces allant de 65'000$ à 750'000$ ont été cédées à des grands collectionneurs américains, européens, turcs et iraniens : musées, fondations, collections privées de niveau muséal...
  • Daniel Templon (Paris) a vendu plus d’une vingtaine d’œuvres. Il a confié avoir réalisé, comme l’année dernière, le meilleur chiffre d’affaires depuis 20 ans. La Fiac 2010 a permis à la galerie de nouer des relations avec de nouveaux acheteurs.
  • Kamel Mennour (Paris) a réalisé de très bonnes ventes allant de 10'000 € à 150'000 € à des collectionneurs européens (allemands, italiens, suisses et belqes) mais aussi à des américains qui venaient pour la première fois à la FIAC. 
  • Vedovi (Bruxelles) a cédé une œuvre de Stingel, et a réservé des œuvres majeures de Basquiat et Carl Andre. 
  • David Zwirner (New York) a vendu toutes les pièces d’Adel Abdessemed à des collectionneurs français, belges, suisses et américains.
  • Pietro Sparta (Chagny) a réalisé de belles ventes allant de 9'000 € à 300'000 €.

 

Mais également à la Cour carrée du Louvre

  • Mehdi Chouakri (Berlin) s’est félicité du niveau des collectionneurs et s’est dit impressionné par le nombre de jeunes collectionneurs français. La galerie a réalisé de nombreuses ventes de 50'000 € à 90'000 €.
  • Gaudel de Stampa (Paris), présentée dans le secteur Lafayette, rapporte de très bonnes ventes de 2'000 à 10'000 euros à des collectionneurs étrangers. La foire a également été pour la galerie l’occasion d’engager de nouveaux contacts pour de futurs projets d’exposition.
  • Galerie of Marseille (Marseille) était très satisfaite de cette première participation à la FIAC. L’ensemble du stand a été vendu.

 

Les lauréats des prix organisés durant la FIAC

  • Le Prix Marcel Duchamp a été décerné, le samedi 23 octobre, à Cyprien Gaillard (Bugada & Cargnel, Sprüth Magers, Laura Bartlett).
  • Le Prix de la Fondation d'entreprise Ricard a été conjointement décerné à Isabelle Cornaro et Benoît Maire lors du Bal Jaune.
  • Le Prix Lafayette 2010 a été remis à Morag Keil de la galerie Neue Alte Brücke.
  • L’Audi Talents Awards 2010 a été remis, le vendredi 22 octobre, à Emilie Pitoiset (Galerie Lucile Corty)

 

La 38ème édition de la FIAC se déroulera, du 20 au 23 octobre 2011, au Grand Palais et au Jardin des Tuileries. La disponibilité de nouveaux espaces au Grand Palais permettra de rassembler l’ensemble des galeries.

 

Commenter cet article

Fred M. 31/10/2010 10:43


Et concernant Michel Rein qui avait des pièces splendides sur son stand ?


Paddythèque 01/11/2010 21:33



Pour le moment, je n'ai malheureusement aucune indication sur les ventes de cette très bonne galerie.



Sarah 30/10/2010 14:01


Quelles sont les œuvres qui ont été vendues le plus cher ? Merci d'avance !


Paddythèque 30/10/2010 19:55



Je n'ai malheureusement pas les noms des principales acquisitions.


Quelques unes ont été mentionnées dans un article
de Nicolai Hartvig sur Artinfo.



Fred 30/10/2010 09:39


Lorsqu'on lit ce rapport, on constate que Paris n'est pas aussi touché par la crise que certains le prétendent... Les exposants (les plus connus) ont l'air satisfait, mais est-ce que à côté de ces
chiffres excellents, on a des témoignages d'exposants non satisfaits ?


Paddythèque 30/10/2010 10:54



A première vue, la plupart des exposants étaient très satisfaits de cette édition. 


Certains semblent avoir été moins enthousiastes, dans le communiqué de presse officiel, on peut lire : « les galeries Hervé Loevenbrück, Jousse Entreprise, Dominique Fiat étaient, quant à eux,
plus réservées notamment en raison de l’impact des mouvements sociaux sur la venue de collectionneurs belges et allemands au vernissage de la Cour Carrée le mardi 19 octobre 2010. »