Publié par Paddythèque

Après deux premières présentations (au Luxembourg, pour la Capitale européenne de la culture en 2007 puis au musée du Design et des Arts appliqués contemporains de Lausanne en 2008), l’exposition internationale « Dysfashional » se renouvelle lors de sa double étape, à Paris et Berlin.


Consacrée à la mode, l'exposition ne présente pas de vêtements, mais scénarise tous les matériaux qui font de la mode un dispositif de représentation de soi et de migration identitaire. « Dysfashional » ne définit pas la mode, mais met en jeu la vision de créateurs et d’artistes d’horizons divers pour aborder ce domaine aussi frivole qu’essentiel.

Dans le titre Dys-fashional, le préfixe « dys » indique une perturbation, un trouble à l’intérieur du système. L’idée de départ est de vérifier la dimension dysfonctionnelle de la mode, c’est-à-dire ces éléments qui résistent et qui s’opposent à une définition « littérale » de cet univers, comme simple collection de vêtements et d’accessoires, comme système de production d’objets commerciaux, images et produits identitaires. L’idée est d’inverser les principes et d’inviter des créateurs de mode à ne pas présenter leurs collections mais des installations qui expriment leur univers, leur imaginaire.

Pouvant être perçu comme le baromètre des expérimentations les plus pointues, à la frontière entre l’art et la mode, « Dysfashional » établit, en 2009, un pont entre Paris et Berlin, deux capitales de la mode et de l’art. L'exposition comprend une sélection d'œuvres présentées lors des éditions précédentes mais surtout une série de nouvelles productions d’envergure, de créateurs et d’artistes parisiens et berlinois. Elle est, par exemple, complétée par « Parasite » - un espace hybride entre la boutique et la galerie, consacré à des artistes et des designers émergents qui explorent les zones frontières de la mode contemporaine - et « P.S. » une série de performances où des chorégraphes et des danseurs mettent en scène des vêtements de créateurs. La performance devient ici un moyen pour montrer comment le vêtement façonne les corps, détermine nos gestes et supporte notre identité. 

L'exposition « Dysfashional » est présentée au Passage du Désir (85-87, rue du Faubourg St Martin - 75010 Paris), du 30 octobre au 29 novembre 2009. Elle le sera à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin en 2010.

Commissariat : Luca Marchetti et Emanuele Quinz
Avec : Hussein Chalayan, Raf Simons, Bless, Maison Martin Margiela, Gaspard Yurkievich, Antonio Marras, Bernhard Willhelm, Pierre Hardy, Kostas Murkudis, Mathieu Mercier…


[Visuel : Alfredo Piola [@Artlist] - Design graphique : Alexandra Ruiz / Madame Paris[@Artlist]]



Commenter cet article