Publié par Paddythèque

Alors qu’elle consacre actuellement les murs de son espace parisien aux dessins inédits d’Alberto Magnelli (1888–1971), la galerie Di Meo s'apprête à exposer un florilège d’artistes modernes et contemporains au Grand Palais, lors de la Fiac, du 22 au 25 octobre 2009.

 

Créée en 1959 par Dino Di Meo, la galerie est actuellement dirigée par son frère Nello et sa sœur Lydie Di Meo. Ceux-ci ont à cœur de présenter - lors des  grandes foires internationales et sur leurs propres cimaises - des œuvres d'artistes qui ont contribué à écrire l'histoire de l'Art Moderne : Jean Dubuffet, Jean Fautrier, Henri Matisse, Henri Michaux, Joan Miro, Pablo Picasso, Josef Sima, Cy Twombly et les artistes italiens du mouvement Arte Povera tels que Giovanni Anselmo, Alighiero e Bœtti, Pier Paolo Calzolari, Mario Merz, Giuseppe Penone, Michelangelo Pistoletto...

A côté de cette activité, la galerie Di Meo promeut également des artistes contemporains, aujourd'hui de notoriété internationale tels que ceux de la Nouvelle Ecole de Rome (Pizzi Cannella, Nunzio, Gianni Dessi, Giuseppe Gallo, et Marco Tirelli) et encourage de jeunes artistes tels David Reimondo et Riccardo Gusmaroli, représentatifs de la dynamique de la nouvelle scène artistique italienne.


A la Fiac, un stand en 3 parties
 
La première pièce est consacrée aux artistes contemporains italiens que la Galerie s’attache à défendre en France : David Reimondo, Pizzi Cannella, Nunzio, Gianni Dessi, Enrico Castallini, Riccardo Gusmaroli et encore Marco Tirelli.
 
Un deuxième espace est entièrement dédié auxœuvres informelles de Jean Fautrier, dont Francis Ponge disait que « chacun de ses tableaux s'ajoute à la réalité avec vivacité, résolution, naturel. ».
 
Enfin, la troisième partie du stand fait la part belle auxœuvres des grands noms de la peinture moderne : Magritte, Chirico, Michaux, Brauner... On y voit aussi une huile sur toile de Magnelli. Inspirée des dessins à l’encre bleue réalisés par l’artiste florentin en 1931, date à laquelle il débute sa série des Pierres, cetteœuvre fait écho à l’exposition organisée actuellement au sein de la galerie au 9 rue des Beaux Arts jusqu’au 15 décembre 2009.


Articles connexes :


[Visuel : Nunzio, Teorema, 400 cm]
 
 

Commenter cet article

Le Chevalier Dauphinois 25/10/2009 13:54


Dans ma cité, il y a un musée d'art moderne... Le 1er dimanche du mois, il est gratuit et les matin pluvieux, je tente une visite... j'ai beaucoup de mal avec l'art moderne. En peinture je me suis
arrêté aux impressionistes mais en sculpture... heu... je n'ose le dire.
.
Mais avec mes 800 ans, je ne suis qu'à ma prime jeunesse de découverte hihihi


Paddythèque 25/10/2009 14:11


Actuellement, une exposition d'art contemporain me semble intéressante à Grenoble (j'irais peut-être la voir en décembre si j'ai du temps). Elle se tient au CNAC : Olivier Mosset - Portrait de
l'artiste en motocycliste