Publié par Paddythèque

Drapeau, bannière, étendard, pavillon, flamme... Les noms sont multiples pour désigner ces vecteurs. Organisée du 15 au 31 octobre 2010 à Plateforme, l’exposition « Flagpole » regroupe des œuvres qui, à travers la forme ou l’idée du drapeau, suggèrent des territoires possibles, de nouvelles économies, des politiques artificielles, des espaces utopiques...

 

Flagpole.jpgEn ces temps de protectionnisme des couleurs nationales, l’exposition « Flagpole » propose, à partir du modèle stéréotypé et identifiable du drapeau, des champs de recherche dont les enjeux sont au-delà du simple aspect formel et permettent la création de nouveaux espaces de pensée. Prétexte fédérateur. Le drapeau détourné, re-dessiné, contrarié, déconstruit, parfois même seulement suggéré, agit comme un générateur d’images alternatives, un support digressif.

 

Les artistes participants 

  • Cécile Azoulay (née en 1980, vit et travaille à Paris) est diplômée de la Glasgow School of Art en Ecosse et de l’École Nationale des Beaux Arts de Lyon. Hermès a récemment subventionné la production d’une de ses oeuvres à l’occasion d’une carte blanche pour la réouverture des Musées Gadagne à Lyon. Son travail, proche de la mécanique nostalgique de l’uchronie, confronte anecdotes, théories du complot, pseudo-science...

  • Ludovic Bernhardt (né en 1975, vit et travaille à Istanbul) a suivi un cursus artistique au studio Le Fresnoy. Il a depuis exposé ses recherches dans divers espaces artistiques à Paris, dont la galerie Mycroft et celle des Beaux-arts. Sa dernière exposition a été organisée à l’Ifp de Lisbonne. Son travail propose une réflexion graphique sur les symboles de pouvoirs et de hiérarchie politique, tout en offrant une pratique purement ornementale.

  • Rose Berthier (née en 1977 à Ottawa, vit et travaille à Berlin) a obtenu son BFA à l’Université Concordia à Montreal et un Master en communication de l’European Graduate School en Suisse. Sa pratique prend des formes variées et interroge les structures de co-habitation en jouant sur les différents et les quiproquos produits. Comme écrivain, Reed contribue aussi à de nombreuses publications.

  • Thierry Boutonnier (né en 1980, vit et travaille à Lyon) a étudié à l’école Nationale des Beaux Art de Lyon et à l’université Concordia à Montréal. En 2010, il a reçu le prix COAL (coalition pour l’Art et le Développement Durable). Son travail montre une gamme étendue de différents comportements en réaction au système capitaliste : analyse, jeu, combat, mimesis, démission, ironie, crise...

  • Jean Cerezal-Callizo (né en 1967 à Reutlingen, Allemagne, vit et travaille à Issoire) est diplômé de l’International College of Photographic Arts de Cahors, Jean Cerezal-Callizo explore le souvenir collectif et individuel de l’existence dans notre mémoire. Il utilise principalement l’image à travers des médiums tels que la photographie, la peinture et la vidéo pour réfléchir et se réfléchir dans cet espace-temps qui serait le propre de l’homme, la pensée.

  • Société Réaliste est une coopérative artistique créée en 2004 par Ferenc Gróf et Jean-Baptiste Naudy, qui vivent et travaillent à Paris. Leur pratique consiste à développer plusieurs entreprises de recherche, appliquées tour à tour aux champs de l’ergonomie territoriale, de l’économie expérimentale, de la contre-stratégie, ou plus particulièrement du design politique. Société Réaliste est représentée par la Galerie Martine Aboucaya à Paris.

 

Informations pratiques 

73, rue des Haies 75020 Paris 

info@plateforme.tk //  Site Internet

Vernissage le 15 octobre 2010, de 18h à 21h

Ouvert du mercredi au dimanche de 14h30 à 19h30


Commenter cet article