Publié par Paddythèque

Jusqu’au 10 avril 2010, la galerie Xavier Hufkens (Bruxelles) présente deux artistes majeurs : Malcolm Morley - qui expose sept nouvelles peintures réalisées entre 2008 et 2009 - et Hans Op de Beeck qui présente des aquarelles  dont l’atmosphère rappelle ses productions cinématographiques.

 

Simultanément à Art Brussels, du 23 au 26 avril 2010, Xavier Hufkens créera l’événement en présentant les sculptures fantastiques en mutation de David Altmedj, qui représentait le Canada à la Biennale de Venise 2007 et qui vient de recevoir le Sobey Art Award décerné en Nouvelle Ecosse aux jeunes artistes canadiens émergents. Ses étonnantes installations seront exposées alors jusqu’au 29 mai.

 

Hans Op de Beeck

Les vidéos de Hans Op de Beeck (1969-) ont été mises à l’honneur dans le monde entier. Plusieurs expositions personnelles ont été organisées récemment autour de son  œuvre comme « In silent conversation with Corregio » en 2009 à Rome à la galerie  Borghèse et « Extensions » en 2007 au musée d’Utrecht. Il a participé aux Biennales de  Singapour en 2008 et de Shanghai en 2006. Plusieurs de ses installations sont exposées au Towada Art Museum au Japon. En 2010, il participe à l’Archi Triennale également au Japon, puis  inaugure son exposition « Sea of Tranquillity » à Saint Nazaire, qu’il montrera ensuite en Belgique, Suisse et Espagne.

Depuis un an, l'artiste revient à la technique de l’aquarelle. Dans ses œuvres sur papier noir et blanc de grand format, il évoque des paysages imaginaires et désolés, des intérieurs désertés, qui font autant écho au film noir qu’à la peinture de la Renaissance.

La vidéo « Staging Silence » qui est projetée dans le cadre de cette exposition fait ressurgir des décors abstraits, étranges, mais néanmoins familiers, comme des images estompées par le souvenir, comme des images éclectiques que nous gardons en mémoire. Des mains anonymes comme celles d’un marionnettiste invisible viennent augmenter le sentiment d’étrangeté…. Une mise en scène du « no man’s land » où le visiteur se retrouve seul face à ses images inconscientes….

 

Malcolm Morley

Malcolm Morley est né à Londres en 1931. Il a fait des études à la Camberwell School of  Arts and Crafts et au Royal College of Arts de Londres. Depuis, sa première exposition à New-York en 1957, il a participé à de nombreuses expositions internationales dont Documenta. A l’occasion de sa première rétrospective à la White Chapel Gallery, il fut le premier artiste à recevoir le Turner Prize. En 1993, le Centre Georges Pompidou lui a consacré une exposition personnelle. Après plusieurs expositions itinérantes en Europe, le musée d’art contemporain de North Miami a présenté son oeuvre en 2006, dans le cadre d’une rétrospective «The Art of Painting ». L’oeuvre de Malcolm Morley est aujourd’hui présente dans les collections des plus prestigieux du monde.
La technique de Malcolm Morley est basée sur la reproduction du détail. Il utilise des images digitales fragmentées en une  mosaïque de peintures abstraites qui sont juxtaposées pour reconstruire une image dynamique, d’une intensité extraordinaire. Ses peintures évoquant l’univers du motocross délivrent un résultat minutieux inspiré d’images photographiques, un style qu’il a développé depuis les années 60 et qui lui a conféré une reconnaissance internationale. Le thème du motocross est pour lui, l’équivalent moderne de la mythologie, le héros bravant les dangers et la mort avec courage.
« Blue Boyz » (2008) et « Ring of Fire » (2009) accentuent la dimension expressive de la peinture en y intégrant un élément sculpté. Couleurs vives et saturées donnent une totale impulsion à ses toiles rythmées par le mouvement.

 

La Galerie Xavier Hufkens

Située à Bruxelles, la Galerie Xavier Hufkens représente une trentaine d’artistes internationaux, de générations diverses, auxquels elle offre une vitrine dans sa galerie ou sur des foires internationales telles que la Fiac, Art Basel Miami Beach, Art Forum Berlin…

Xavier Hufkens a ouvert sa première galerie en octobre 1987, dans un ancien entrepôt de Buxelles.Au cours de ses premières années d’existence, sa galerie s’attache à présenter les artistes émergeant alors, comme Félix Gonzalez-Torres, Antony Gormley, Jessica Stockholder… Dans les années 90, la galerie commence à exposer des artistes belges et internationaux plus établis, tels que Thierry De Cordier, Jan Vercruysse, Michelangelo Pistoletto, Richard Artschwager… auxquels s’ajoutent également Louise Bourgeois, Daniel Buren, Robert Mapplethorpe, pour ne citer qu’eux.

 

Commenter cet article