Publié par Paddythèque

Lors des Nuits du Marais, parcours d’art contemporain organisé dans les 3ème et 4ème arrondissements de Paris, du 21 au 23 octobre 2010, divers lieux représentent chacun un pays. L’objectif est de mettre en valeur la pluralité des cultures, de révéler les caractéristiques qui rapprochent des artistes issus des cinq continents, de témoigner du foisonnement d’échanges entre galeristes français et artistes étrangers.

 

Nuits du MaraisLes Nuits du Marais et les villes du Monde 

Allemagne : La  galerie Vidal Saint-Phalle présente sa dixième exposition personnelle consacrée au peintre allemand Max Neumann. La figure est le sujet unique de l’artiste. Une figure mystérieuse qui se reconnaît entre toutes, dont on retrouve les éclatantes qualités de coloriste de son auteur, la simplification belle et efficace du trait mais dont l’identification reste toujours imprécise. L’exposition « Sleepy blue eyes » rassemble une trentaine de dessins de format 30 x 30 cm, réalisées en 2010 sur le même papier huilé, ainsi qu'une dizaine de dessins plus grands et de petites peintures récentes.

Belgique : Agathe Gaillard présente l’exposition « Settembre » du jeune photographe belge Jean François Spricigo, lauréat 2008 du prix de photographie de l’académie des Beaux Arts.

Colombie / Pérou : La galerie Bruneau Munier a choisi de promouvoir de jeunes photographes privilégiant une approche picturale de la lumière et/ou de la composition. L’exposition « Pérou - Colombie, talents d’aujourd’hui » présentera 25 œuvres de 8 nouveaux talents péruviens et colombiens avec comme invité d’honneur Morfi Jimenez Mercado - Lauréat du prix Hasselblad en 2009.

Espagne : La galerie Metropolis présente pour la première fois en France, Ernesto Casero. Né en 1977, l’artiste vit et travaille à Valencia. Son travail est une combinaison insolite de la réalité et de son double. De grandes huiles très colorées figurent des organisations de formes étranges minutieusement symétriques. Une sensation de tests de Rorschach ou d’images de microscopie à la beauté mystérieuse. Ernesto Casero ne reproduit pas la réalité... Il invente un monde qui pourrait exister et qu’il donne à voir ... Il travaille sur le décalage énoncé dans l’Essence platonicienne : une réalité non perçue et néanmoins plus réelle que les apparences sensibles. Eternel dilemme entre ce qui est réel et ce qui est visible (MGV)

France : Lors du parcours, la France est très largement représentée aussi bien par de très jeunes galeries que les plus confirmées. Ex. le peintre Guy de Malherbe présenté à la galerie Vieille du Temple, Miss. Tic et la styliste Consuelo Zoelly chez Gabriel&Gabriel, Marc Perez à la galerie Felli, le peintre Serge Labegorré chez Pierre Marie Vitoux, Alain Husson Dumoutier, artiste de l’Unesco pour la paix, à la galerie Vera Amsellem, Josette Rispal chez Christian Berst...

Russie : La  galerie Beckel Odille Boïcos met à l’honneur la photographie russe moderne et contemporaine. En partenariat avec le musée national de la photographie de Nizniy Novogarod et l’union des photographes russes de Moscou, l'exposition a pour ambition de présenter un panorama étendu de la photographie russe : des tirages historiques emblématiques de l’ère tsarine, des œuvres des pictorialistes célèbres des années 10 et 20 - Alexander Grinberg, Leonid Schokin - des créateurs contemporains internationalement connus - Vadim Gushchine, Johannes Galert, Nikolaï Bakharev, Alexander Gronsky - ainsi que les photographes émergents comme Yevgeniya Chlivko et Yuliga Matushenko.

USA : Des photographies sur les années Rock de l’artiste américain Bob Gruen sont présentées à la galerie Basia Embiricos.

Venezuela : Le pays sera représenté par la  galerie Lisette Alibert à travers les œuvres de l’artiste peintre Irène Bou (née à Caracas en 1982). Sa peinture forte est un contraste entre une grande liberté graphique et un équilibre subtil et maîtrisé des masses colorées et des formes. Ses personnages, perdus dans une ville hostile, nous montrent ses angoisses...

 

Les Vitrines du Marais

Ldeo&Co spécialisé dans le mobilier d’architecte et éco design brésilien a choisi d’accueillir dans son espace l’artiste peintre française Chantal Mathieu.

Chez la pétillante styliste suédoise  Anika Skarstrom, on retrouve un accrochage, mêlant des dessins de l’écossaise Johanna Halford et des peintures de Xiao Fan Ru, artiste chinois qui vit et travaille à Paris.

 Kristyne Rispoli - qui a travaillé auprès de grands noms comme Bernard Perris, Thierry Mugler, Karl Lagerfeld et Chanel - met en lumière ses création avec l’artiste peintre Isabelle Penc.

Présentée également à la Fiac, au Grand Palais, l’exposition « le dessin ingresque au XXe siècle » chez la jeune  galeriste Sophie Scheidecker, est une invitation à découvrir un classicisme revisité empreint de modernité.

Perpétuant, le rythme triennal de présentation de ses dernières œuvres à la galerie  Beaudoin Lebon, l’artiste Alain Clément inaugure la saison. Gouaches sur papier, montages avec photographies, huiles sur toile et sculptures en tôles d’acier, murales ou en ronde de bosse, déclinent la démonstration d’une pratique sans discours, dans l’évidence du faire et du voir.

Speedy Graphito investit la galerie Brugier Rigail sur près de 300m2 avec une série exclusive de ses dernières œuvres dans un nouveau style toujours aussi coloré. L’exposition sera l’occasion de découvrir peintures et sculptures dans un espace transformé par l’artiste avec des installations inédites

A l’occasion de sa grande exposition au C/O de Berlin,  Polka galerie accueille Peter Lindbergh. Vingt et un tirages du maître incontestable de la photographie sont présentés dans une rétrospective qui reprend les incontournables portraits de Kate Moss, Milla Jovovitch, Linda Evangelista ou Jeanne Moreau. Mais aussi des tirages, moins connus, qui montrent l’amour et le respect que porte le photographe envers les femmes, leur corps, leur silhouette, leur élégance et leur sensualité.

L’édition « la vie en face » de Polka galerie répond au thème « les Nuits du Marais et les villes du monde, » en présentant 10 tirages du dernier travail de Stanley Greene sur Haïti, les travaux de Brenda Ann Kenneally, des portrait de femmes américaines emprisonnées par la misère sociale ; ceux de Mi Zhou, photographe chinois vivant à San Francisco, avec des tirages panoramiques en noir et blanc sur l’un des festivals les plus déjantés des Etats-Unis « Burning Man ». Ainsi que des photos inédites de Steve McQueen par Alain Loison et un reportage sur le Khirghizistan, ce pays méconnu, par William Daniels.

 

Informations pratiques 

Vernissage : jeudi 21 octobre à partir de 19h - sur invitation

Ouverture au public : vendredi 22 & samedi 23 octobre, de 12h à 22 h

www.lesnuitsdumarais.fr


Commenter cet article