Publié par Paddythèque

Du 9 au 11 octobre 2010, la ville de Marrakech accueillera la première édition de Marrakech Art Fair. Plateforme d'échanges entre galeristes, artistes et collectionneurs, ce rendez-vous artistique inédit est organisé par Art Holding Morocco.

 

Marrakech-Art-Fair.jpgDurant trois jours, une trentaine de galeries – européennes (pour la moitié d'entre elles), marocaines et du monde arabe – disposeront d'un stand au Palace Es Saadi pour présenter leurs découvertes. Au programme : art moderne, art contemporain, design, arts décoratifs et scènes émergentes.

Parmi les participants, nous pouvons déjà citer la galerie Tindouf (Marrakech) et la galerie 127, récemment ouverte par Nathalie Locatelli à Marrakech, mais aussi les galeries Shart, Loft, et Atelier 21 de Casablanca (Maroc), ou encore la galerie Violon Bleu (Sidi Bou Saïd, Tunisie). La galerie Isabelle Van Den Eynde prévoit également sa venue, de Dubaï (Emirats Arabes Unis). Parmi les galeries parisiennes : la galerie JGM qui présentera Jean-François Fourtou, un artiste familier de Marrakech ; la galerie Hussenot qui exposera Mounir Fatmi, les galeries Anne de Villepoix, La Bank, Ilona Orel, Caroline Vachet...

Par ailleurs, près d’une quinzaine de galeries présenteront un projet thématique au sein du Ballroom à l’intérieur du Palace, sur l’histoire de l’art, de l’orientalisme à nos jours. La galerie Jean Brolly propose un face à face artistique entre Mahjoud Ben Bella et François Morellet. On verra également la galerie Protée, la galerie Jérôme de Noirmont, la galerie marocaine historique Venise Cadre, ou encore la galerie Malingue.

« Alors qu’en leur temps, Delacroix, Matisse ou encore Klee ont traversé la Méditerranée pour créer une esthétique nouvelle aux couleurs de l’Orient, les artistes du Maghreb et du Moyen-Orient sont ceux qui dépassent aujourd’hui leurs frontières pour aller créer en Europe comme aux Etats-Unis. Avec la mondialisation des échanges, on assiste également à l’avènement de nouveaux enjeux créatifs  et culturels », explique Renaud Siegmann, commissaire général de Marrakech Art Fair. On verra ainsi diverses correspondances d’intérêt se dessiner entre les œuvres d’artistes occidentaux et orientaux représentés par ces galeries modernes et contemporaines.

Tout au long de la foire, des tables-rondes organisées avec le concours de Roxana Azimi, spécialiste du marché de l’art international, aborderont le sujet du marché de l’art dans le monde arabe, mais aussi celui du rôle des mécènes et des collectionneurs. Brahim Alaoui, directeur culturel de Marrakech Art Fair, et Pascal Amel, écrivain et directeur de la revue Art Absolument, animeront pour leur part un débat sur l’art au Maroc à l’ère de la globalisation.

 

L’effervescence artistique autour de Marrakech Art Fair

Afin de révéler aux visiteurs la richesse culturelle de Marrakech et favoriser avec les acteurs locaux une réflexion sur l’art, tel que le conçoivent les artistes arabes d’aujourd’hui, Brahim Alaoui organise un parcours culturel dans la ville. Divers dans les problématiques qu’il soulève comme dans les pratiques artistiques qu’il présente, ce circuit ouvrira les portes de fondations, de riads et d’ateliers d’artistes.

En partenariat avec le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger, le musée de Marrakech - situé au cœur de la médina, dans un riad du XIXe siècle - est associé à ce parcours et accueillera l’exposition « Résonance : artistes contemporains marocains du monde ». Cette manifestation réunit quinze artistes contemporains marocains, vivant en Europe ou sur le continent américain : Chourouk Hriech, Mohamed El Baz, Mounir Fatmi, Bouchra Khalili, Malik Najmi... Par leur parcours individuel et leur talent, ceux-ci réfléchissent généralement aux notions d’identité et d’altérité – l’ici et l’ailleurs – comme facteurs d’inventivité et de diversité culturelle.

La Fondation Dar Bellarj accueillera, quant à elle, « Images de soi ». Au sein de cette exposition de photographie et de vidéo d’une sélection d’artistes contemporains arabes qui portent un regard singulier sur la réalité et l’imaginaire du monde qui les entoure, il s’agit de délaisser pour une fois le regard unilatéral des images véhiculées par les médias pour emprunter une vue plus intime sur le monde arabe et adopter le regard de ceux-là mêmes qui l’habitent, qui le vivent au quotidien ou, parfois, au travers de leur mémoire. Dévoilement de l’intime, distance documentaire, questionnement politique ou recherche plastique, l’exposition proposée témoigne de la diversité des approches d’une nouvelle génération de créateurs épris d’une nouvelle culture de l’image. On y retrouve des œuvres de Meriem Bouderbala, Faisal Samra ou encore Youssef Nabil.

Dar Cherifa - l’un des plus anciens riads de la médina, datant de la fin du XVe siècle et aujourd’hui restauré et transformé en café littéraire - présentera une exposition thématique autour du dialogue entre l’artiste Farid Belkahia et le poète Adonis.

La résidence d’artistes Al Maqam, située à Tahannaout dans les environs de Marrakech, et la Fondation Fourtou accueilleront elles aussi les visiteurs de Marrakech Art Fair.

 

Commenter cet article

venet 15/07/2010 11:41


Je suis artiste peintre professionnel et désirerais avoir les infos pour particip,er à votre salon à Marrakech.Si ce n'est pas cette année,l'année prochaine.
Merci d'avance.
isabelle venet


Paddythèque 15/07/2010 12:05



Les candidatures pour l'édition 2010 ont été clôturées le 26 juin. Les dossiers devaient être adressés à Art Holding Morocco - Marrakech Art Fair. L'adresse est indiquée sur cette
page : http://www.marrakechartfair.com/fr/candidature