Publié par Paddythèque

L'édition 2010 du Opline Prize a remporté un vif succès : environ 9'300 internautes ont voté pour élire leur artiste préféré. Au final, Olga Chagaoutdinova - représentée par la Galerie Trois Points, Montréal - remporte le prix.

 

Olga-Chagaoutdinova-.pngOriginaire de Russie,  Olga Chagaoutdinova réside à Montréal depuis 2000 où elle a terminé une maîtrise en photographie à l’Université Concordia. Son travail a déjà été présenté à Montréal ( Galerie Trois Points, Dazibao), Ottawa (Patrick Mikhail Gallery), Cuba (Pabellon et Ludwig Fondation à La Havane), et Khabarovsk en Russie (Far Est Museum of Fine Art). Elle vient de représenter a Russie dans le cadre du Pingyao Photography Festival (province chinoise de Shanxi) et participe actuellement à  Photovisa, un festival de photographie, qui se tient à Krasnodar (Russie).

Si  Olga Chagaoutdinova est d’abord photographe, elle s'exerce aussi à la vidéo et l’installation. Elle est essentiellement reconnue pour son travail très sensible qui, sans être documentaire, s’intéresse à la culture et aux changements sociaux. 

« Vivant au Canada depuis une dizaine d’années, Olga Chagaoutdinova est restée attentive à l’évolution de la société où elle a vécu les premiers effets de la perestroïka. Elle est retournée en Russie pour réaliser des séries photographiques, faites de portraits et de vues d’intérieurs, qui juxtaposent les artefacts d’un mode de vie soviétique traditionnel à des éléments hétéroclites d’une culture de consommation à l’occidentale. Chagaoutdinova a aussi cherché des traces similaires à Cuba, autre société communiste au faible développement, tout de même marquée par les rêves de consommation. Son regard nouvellement distancié façonne des images sensibles, épurées et révélatrices. » (extrait du texte de Gary Michale Dault, CV84, printemps 2010)

S'’étirant entre les années 2004 et 2006, sa série « Russian Pictures » prend racine dans nombre de cités de Russie, notamment Moscou et St-Petersburg. L’intention de l’artiste est d’examiner la nature de la vie du Russe moyen, dix-sept ans après la Perestroïka. La transition du socialisme vers le capitalisme de ces années a mené la Russie vers l’adhésion à la communauté internationale. Ces changements profonds ont eu des impacts majeurs sur la vie des gens et leurs valeurs ont été transformées. Suite à cette longue période de transitions politiques, économiques et sociales, la question que se pose la Chagaoutdinova.

 

[Visuel : Olga Chagaoutdinova, A fan, a bed, a crosses, Cuban pictures, C-Print 2007, tirage de 5]

 

 

Commenter cet article