Publié par Paddythèque

Du 21 juillet au 25 octobre 2010, une Structure Nomade de Jean Prouvé est présentée avec une mise en scène de Jean Michel Wilmotte, dans la cour d’honneur de la Monnaie de Paris.

 

Monnaie-de-Paris.pngContrastant avec le classicisme de la cour d’honneur de l’Hôtel de la Monnaie qu’elle investit pour un temps, la Structure Nomade de Jean Prouvé (1901-1984) s’impose comme une radicale illustration de la modernité. 

 

Jean Prouvé , le « tortilleur de tôles »

Jean Prouvé est issu du milieu créatif de l’Ecole de Nancy où art et industrie sont intimement liés. Instinctivement, il apporte une dimension esthétique personnelle aux solutions techniques, simples et efficaces qu’il met en œuvre, appliquée à la tôle pliée dont il fait son matériau de prédilection.

En 1957, avec le concours de l'ingénieur Serge Ketoff, il réalise trois structures pour les besoins d’une école provisoire à Villejuif ; celles-ci sont conçues pour être installées et éventuellement déplacées très rapidement afin de répondre en urgence à des demandes d’équipement à usages multiples. 

Standardisées et modulables, ces structures s’appuient sur un principe constructif novateur : la béquille asymétrique. En totale rupture avec l’architecture préfabriquée de l’époque, Jean Prouvé démontre une nouvelle fois son rôle de pionnier, qui n’échappe pas au grand critique Gérard Gassiot-Talabot : « La sobriété de moyens, la modestie et l’efficience du propos, le génie de la simplicité conceptrice font œuvre de beauté. L’esthétique s’impose après coup et triomphe, par surcroît » (Cimaise #54, 1961).

A l’instar de toutes les réalisations de l’architecte, l’intelligence, la robustesse et la qualité d’exécution sont telles que, plus d’un demi-siècle après leur construction, ces structures en parfait état démentent avec éclat leur qualificatif de « provisoire ». En revanche, la facilité de démontage et de remontage justifie pleinement l’appellation de « nomade ».

 

Eric Touchaleaume, spécialiste des bâtiments de Jean Prouvé

Christophe Beaux, président–directeur général de la Monnaie de Paris, affirme sa volonté d’ouvrir l'institution culturelle à l’architecture en confiant les clés de sa cour d’honneur quatre mois durant à Eric Touchaleaume.

Passionné d’art, de design et d’architecture et plus particulièrement de l’œuvre de Jean Prouvé, Eric Touchaleaume a souvent présenté ses réalisations dans son ancienne galerie parisienne du 54 rue Mazarine : la « Galerie 54 », consacrée à la sculpture moderne, puis à l’architecture et au design du 20ème siècle. Depuis 2007, il a renoncé à son activité de galeriste pour se consacrer entièrement à la recherche, à la restauration, la documentation et l’exposition des chefs-d’œuvre oubliés de Jean Prouvé.

« L’œuvre de Jean Prouvé est incontournable dans l’histoire de l’architecture et du design et constitue aujourd’hui plus que jamais, une référence pour les meilleurs architectes qui s’engagent dans la construction préfabriquées de qualité associée au développement durable. » (Eric Touchaleaume)

 

L'apport de Jean-Michel Wilmotte / un musée nomade

Afin de mettre en espace la Structure Nomade de Jean Prouvé et sublimer sa rencontre avec la magnifique ordonnance classique de la cour d’honneur de l’Hôtel de la Monnaie (construit en 1775 par Jacques Denis Antoine), Eric Touchaleaume a fait appel à Jean-Michel Wilmotte

Grâce à la magie du virtuel, l'architecte a imaginé l’implantation de cette structure dans des lieux et pour des usages aussi différents qu’un musée de design à Séoul, un penthouse sur le toit d’un gratte-ciel à New-York ou encore une résidence secondaire dans l’arrière-pays Varois... de fascinantes simulations données à voir par projections sur écran pendant cette exposition, et que l’on retrouve dans un catalogue.

Du 8 septembre au 25 octobre 2010, la Structure Nomade de Jean Prouvé se muera en musée éphémère pour accueillir une exposition évoquant l’œuvre de Le Corbusier et Pierre Jeanneret en Inde, à l’occasion de la parution de l’ouvrage Le Corbusier – Pierre Jeanneret – L’aventure Indienne – Architecture et Mobilier, réalisé par Eric Touchaleaume et Gérald Moreau. Ainsi est démontrée la souplesse d’utilisation de cette structure, voulue multifonctionnelle par son concepteur.

 

Commenter cet article