Publié par Paddythèque

Du 1er au 31 décembre 2010, la galerie Taglialatella présente une exposition personnelle de Russell Young. Cet artiste britannique s'inscrit dans la lignée des artistes du courant Pop Art américain des années 1970 et 1980. Son style, le traitement et le choix de ses sujets sont une référence directe à la production de ces années-là...

 

Alors que Warhol s’est penché sur le phénomène de gloire instantanée versus le Mythe, l’artiste contemporain Russell Young, porte lui une réflexion sur le sens et la finalité de la célébrité et de l’Image inscrite dans l’inconscient collectif. Pour réaliser ses œuvres, il utilise des photographies recueillies à partir de coupons de presse ou offertes par les célébrités-mêmes, ou encore des clichés d’arrestation recueillis auprès de services de police (notamment pour sa série intitulée « Pig Portraits »).

Une partie de son travail lui permet de réinventer les images connues en leur donnant une poésie nouvelle, une tournure plus subjective. Les couleurs, le grain et la matière de ce qui avait été vu et revu, se transforment.

Un autre aspect de son travail démystifie les stars en les projetant dans leur extrême simplicité : des crooners (Frank Sinatra), des rock stars (Jim Morrisson, David Bowie, Johnny Cash, Sid Vicious), des grands acteurs (Steve McQueen)… au plus bas de leur gloire, en état d’arrestation comme le commun des mortels... Russell Young transforme, sublime ou détruit pour attribuer un relief inédit, empreint d'une grande élégance esthétique, à ces icônes de papier glacé.

 

De l'anonymat à la gloire...

En 1987, Russell Young sort de l'anonymat grâce à la célèbre photographie de l'album Faith de Georges Michael. Il devient alors l’un des photographes people les plus en vogue et sollicités. Des artistes comme Morrissey, Bjork, Bruce Springsteen ou encore Bob Dylan et REM passent ensuite sous son objectif.

En parallèle de cette carrière prometteuse de photographe et vidéaste (il réalise de nombreux clips pour la chaîne musicale MTV), l'artiste se tourne vers la peinture. Ses travaux restent secrets assez longtemps cependant, en 2003, sa première exposition intitulée « Pig Portraits » rencontre un immense succès et le public, conquis, se porte acquéreur en grand nombre.

Parmi ses œuvres les plus prisées, se distinguent un ensemble de sérigraphies uniques parsemées de poussières de cristaux Swarovski. L’unicité de ces pièces relève des différents tons de couleurs utilisés et de la manière avec laquelle l’artiste s’est appliqué à répandre les cristaux sur la toile. Le procédé exact est toujours tenu secret par son atelier.

Aujourd'hui, les œuvres de Russell Young ornent les murs de grands collectionneurs comme les Getty ou le magnat de l'immobilier Aby Rosen, et font également partie des collections de nombreuses célébrités telles qu'Elisabeth Taylor, David Hockney, David Bowie ou encore Brad Pitt, sans oublier le président Barack Obama. 

 

RussellYoung_1.jpg

 

Galerie Taglialatella

10, rue de Picardie - 75003 Paris

 

Commenter cet article

artngo 15/12/2010 00:29


Merci pour cet article très intéressant sur une expo qui présente un artiste très talentueux héritier du Pop art