Avec ou contre notre volonté, nous sommes tous à présent dans un monde qui ne saurait plus se passer de la technologie, des aplications, logiciels et tous les appareils disponibles jusqu’ici. Nos ancêtres ont certes connu l’art de façon primaire et brute, mais aujourd’hui c’est très différent. Les jeunes et même les adultes ont été fagocité par les nouvelles technologies. On se plait tous à lire l’oeuvre de notre choix sur une tablette, car en plus de la lire sans difficulté, la bibliothèque numérique contient beaucoup d’avantages et des millions d’ouvrages difficiles à retrouver en support papier. Et depuis quelques années, les oeuvres artistiques sont toutes numérisées, et semblent être mieux appréciées ainsi. L’art en lui même serait-il dénaturé?

L’art 2.0

Il est possible aujourd’hui de vulgariser toute production artistique grâce à la technologie. Le cinéma ou septième art est celui qui a le plus profité des avancées technologiques, car les supports de visionnage, la qualité de l’image, la réalité virtuelle et augmentée, tous servent à profiter encore mieux de l’art. On peut donc dire qu’elles sont toutes au service de l’art. La consommation des produits artistiques est maintenant l’affaire de tous, et même les plus jeunes qui ne seraient pas prêt à dépoussiérer d’eux même une peinture pourtant mythique des temps anciens. Google Art Project par exemple est une plateforme qui rend disponible les oeuvres de plus de 400 musées réunis. Et pour conserver les oeuvres artistiques de nos jours, rien de mieux. Grâce à la numérisation, il est possible de protéger son oeuvre en limitant les accès. Tout est donc prévu pour que les droits reviennent à qui de droit pour les aniciennes créations surtout. Les répliques en 3D apparaissent certes comme des menaces à l’activité artistique authentique (la peinture) mais les deux ne seront jamais pareilles. Néanmoins, c’est peut être le moyen le plus efficace actuellement de booster la consommation de l’art. C’est un support de plus, bien qu’elle modifie en quelques sortes la version authentique.  Les musées ne seront certainement plus les mêmes dans quelques dizaines d’années. Les nouvelles créations quand à elles sont d’un autre genre, car les outils actuels (machine à dessiner) permettent même aux amateurs de créer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *