Les métiers du coaching ont de plus en plus le vent en poupe. Ceux-ci permettent d’aider une personne à définir et atteindre ses objectifs de façon réaliste et durable. On trouve ainsi des coachs en entreprise (pour ce qui est management par exemple), mais également des coachs spécialisés dans le sport. Focus sur cette profession.

Que faut-il pour devenir coach sportif à son compte ?

Il faut bien sûr être en excellente condition physique et connaître l’anatomie du corps humain. Le coach exerçant en tant qu’indépendant doit se doter d’outils pour se faire connaître et trouver ses premiers clients. Une application pour coach sportif spécialement dédiée à cet effet est donc parfaite pour lancer son activité. Elle permet par exemple d’indiquer son parcours et ses disponibilités.

Pour pouvoir être suffisamment commercial, mais également assurer un bon relationnel avec ses clients actuels, le coach doit savoir faire preuve d’écoute, d’empathie, de patience et de pédagogie. Il doit parallèlement savoir motiver ceux qui font appel à lui pour les aider, par exemple, à suivre une routine quotidienne ou hebdomadaire sportive.

Quelle formation suivre ?

Plusieurs cursus permettent de devenir coach sportif. Il est cependant obligatoire de posséder à minima le Brevet d’État d’éducateur sportif ou celui de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport. Tous deux sont accessibles après l’obtention du baccalauréat. 
Il est ensuite possible de compléter cette formation via par exemple un Bac+2 (DEUST des métiers de la forme) ou un Bac+3 via une Licence en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). Pour aller plus loin, cette formation existe également au niveau master (Bac +5). Elle comportera alors des cours avancés sur les sciences de la vie comme la biologie, la biomécanique et sera davantage adaptée à ceux qui souhaitent monter et gérer leur propre structure sportive.

Missions et quotidien du coach

Un coach sportif indépendant va dispenser différents cours d’activités sportives, en individuel ou en groupe. Il peut s’agir d’aérobic, de body-building, d’étirements, de gymnastique… Il va tenir compte des attentes et objectifs de ses clients. Le but recherché et donc les programmes attendus pourront en effet varier selon les objectifs visés : perte de poids, renforcement musculaire, préparation pour un match, remise en forme, maintien d’une bonne condition physique, etc.

Dans le cadre d’un suivi personnel, le coach va donc établir un planning personnalisé selon les attentes, mais aussi les capacités physiques de son client. Un bilan préliminaire est établi, puis des échanges permettent de convenir du programme d’entraînement le plus adéquat.

Pour les cours collectifs, le coach va d’abord analyser les profils sportifs des différents participants afin de les regrouper selon leur niveau. Il lui sera ainsi possible d’animer un groupe de personnes débutantes, puis un groupe de sportifs aguerris, etc.

Le coach va également conseiller ses clients sur les appareils sportifs à utiliser (ex : en salle de sport), vérifier que les mouvements sont bien effectués et les corriger si nécessaire. Il est en effet responsable de la sécurité de ses clients tout au long de leurs séances d’entraînement sportif.

Le coach sportif intervient donc comme facteur de motivation, mais aussi entraîneur et conseiller auprès de celles et ceux qui le sollicitent.